Mon corps : ami ou ennemi ?

Pendant des années, je maudissais mes douleurs :

Pourquoi mon corps réagissait-il autant? pourquoi me faisait-il autant souffrir ? Pourquoi des choses que les autres personnes toléraient personnellement, mon corps lui les rejetait et me faisait me tordre de douleurs si j'y touchais (gluten, lactose, aliments riches en FODMAP, fruits, fibres, légumes, céréales, pain...) ?

Combien de fois me suis-je dit : qu'ai-je fait pour avoir un corps aussi merdique que le mien ?


mon corps : mon ami ou mon ennemi? douleurs intolérances alimentaires


Mais aujourd'hui, je sais que je faisais fausse route, et je vais vous expliquer pourquoi :




Mon corps : mon ennemi ?

Votre corps aujourd'hui vous fait souffrir.
Votre corps vous attaque.
Votre système immunitaire est hors de contrôle.
Votre corps est brisé.
Votre corps vous trahi.
Votre corps vous lâche.
Vous n'en pouvez plus d'avoir mal tous les jours.
Chaque jour ce sont les montagnes russes, des douleurs, des ballonnements, des troubles du transit, des brûlures d'estomac.
Et les choses ne font que s'empirer.








Mon corps : mon ami ?

La perspective est en fait totalement différente.



Mon corps veut guérir

Mon corps veut guérir et fait tout ce qui est en son pouvoir pour le faire.

Si vous avez des douleurs, c'est parce que votre corps souffre et vous le fais savoir.

Les douleurs que vous ressentez ne sont pas un caprice de votre corps ou le fait qu'il soit moins résistant que le corps de votre voisin ; non, c'est le signe d'une mauvaise communication au sein du corps, d'un mal qu'il subit à l'intérieur.

Les symptômes et douleurs sont la façon dont mon corps me dit que quelque chose ne va pas et demande de l'aide.




Mon corps me demande de l'aider

J'ai eu beaucoup de signaux pendant de nombreuses années, avant que le syndrome du côlon irritable, le SIBO, le leaky gut et le candida albican n'arrivent.

Mais comme beaucoup de gens, j'ai mal interprété ou ignoré ces signaux. Et du coup j'ai laissé les choses pourrir, en faisant les mauvais choix (choisir les médicaments chimiques pour tamponner les douleurs au lieu de reprendre les choses en main pour guérir la cause par des changements alimentaires et prises de compléments naturels).





Mon corps mérite que je l'aide

Mon corps fait un million de choses chaque jour, et j'ai pris cela pour acquis pendant des années : du battement de coeur régulier à des milliards de cellules faisant des millions de processus chaque seconde, mais aussi l'envoi des signaux du corps qui me permettent de déplacer mes doigts pour taper ces mots, me permettent de parler, de dormir, de chanter et d'aimer

Mon corps est étonnant et est totalement de mon côté.
Mon corps a besoin de mon amour, pas de ma colère.
Le potentiel de mon corps est infini.
Mon corps et moi sommes un. Il n'y a pas de séparation.







Conclusion : mon corps ami ou ennemi ?


Il est difficile d'avoir une maladie, des douleurs et des symptômes qu'on ne comprend pas forcément toujours bien. Certains jours, vous avez besoin de pleurer. D'autres fois, vous voulez crier.

Même si j'ai inversé le cour de mes douleurs et maladies, j'ai un corps très sensible qui exige de la vigilance : il suffit que je reprenne mes mauvaises habitudes alimentaires passées pour que mon corps me tire la sonnette d'alarme.

Mais je ne déteste pas mon corps, je ne blâme pas mon corps. Au contraire, j'ai compris que mes erreurs passées m'avaient conduite à ma perte et que dorénavant je devais être maître de ma santé et de ma vie.

Chaque jour, je m'engage à aimer mon corps, et je crois que c'est essentiel à la guérison. Si votre enfant est malade, est-ce que vous vous fâchez contre eux ou au contraire les nourrissez-vous, et faites-vous tout ce qui est en votre pouvoir pour les aider à être en bonne santé ?

Nos corps ne méritent-ils pas le même amour inconditionnel ?

Ne dites plus jamais : "pourquoi mon corps me fait tant souffrir ?" mais au contraire
"merci mon corps de me dire que tu as mal, et je vais t'aider à aller mieux".

Alors reprenez votre santé en main !
Une santé, on en a qu'une.
Un corps, on en a qu'un.
Alors chérissez-le. Il ne demande que cela.



PARTAGEZ CET ARTICLE

Auteur:

Malade depuis 4 années de colopathie fonctionnelle, SIBO, candidose, brûlures d'estomac, reflux, je m'en suis moi-même sortie. Je vous fais partager sur ce blog tous les moyens qui m'ont permis de m'en sortir.

N'oubliez pas de vous abonner à ce blog : Abonnement au blog Guérir ses Intestins, ainsi que sur mes réseaux sociaux : Ma page Facebook / Ma page Twitter / Ma page Google+ / Ma page Pinterest / Ma page Instagram

Post Précédent
Post Suivant
7 juin 2017 à 22:57

Super article qui me parle ayant moi-même un corps hypersensible qui ne manque pas de s'exprimer! Je trouve encore parfois injuste d'être la seule à avoir "mal au ventre" (cette expression englobe tout mes problèmes digestifs depuis petite) après avoir partagé un bon repas avec mes proches, ou encore d'être allergique à tout (pollens, soleil, intolérances alimentaires, parfums ...) mais j'essaye de me rappeler que c'est son moyen de m'alarmer et de m'éviter peut-être quelque chose de plus grave en me forçant à ne pas trop tirer sur la corde!

A bientôt Isa (Je t'écris par mail pour les nouvelles dès que possible) Bises

"Judith"

Répondre
avatar
8 juin 2017 à 12:54

Bonjour Isabelle,

Merci pour ce post qui aide à progresser dans la vie !
Je m'aperçois en ce moment du côté psychologique d'une partie de mes douleurs : je dors mal la nuit même quand je ne souffre pas physiquement. Depuis le début du régime en FODMAP, je vais mieux, même si c'est un jour sur 2 et même si je suis très fatiguée.
Bon courage à tous ceux qui lisent le blog et bonne grossesse à toi, Isabelle

Répondre
avatar
Isa
15 juin 2017 à 11:54

Bonjour "Judith", ravie de te lire ;-)
Oui, tout à fait, il ne faut pas voir la réaction sensible de ton corps comme du négatif, mais à contrario comme du positif : il t'alerte d'un poison avant que les choses s'enveniment.
Le corps est intelligent : il ne demande qu'à être ton ami. A toi de l'écouter, le comprendre, l'aimer et tout faire pour que vous formiez la meilleure équipe lui et toi !
Au plaisir de te lire et d'avoir de tes nouvelles (que j'espère très bonnes).

Répondre
avatar
16 juin 2017 à 12:39

isa pkoi ne pas mettre la source de ton article pcq tu reprend mot pour mot certains passages du livre my body is not my ennemy

Répondre
avatar
Isa
16 juin 2017 à 12:51

Ton message m'a interpelé car je ne connais absolument pas ce livre et ne l'ai jamais lu! Donc vraiment surprise de lire ton message... Si j'avais lu ce livre et aimé ce qu'il disait, j'aurai parlé du livre et même mis un lien pour dire aux personnes de l'acheter comme je l'ai toujours fait. Or là j'ai écrit ce post comme moi je ressens les choses depuis des années avec mon corps et mes maladies, et je ne connais absolument pas le livre que tu cites.

Répondre
avatar
16 juin 2017 à 22:41

c bizar pcq c mot pour mot certains passages. brf ok

Répondre
avatar
Isa
17 juin 2017 à 16:11

Ce livre est intéressant? Il faudrait que je l'achète alors, pour en parler dans ce cas sur mon blog s'il vaut le coup :)

Répondre
avatar
19 juin 2017 à 19:07

Coucou isa les huiles essentielles Sont elles riches en histamine (ex: huile essentielle de clou de girofle)

Répondre
avatar
Isa
20 juin 2017 à 18:19

Bonjour Emilie, non pas à ma connaissance. Au contraire, certaines sont des anti-allergiques naturels.

Répondre
avatar