Témoignage d'Orion: mon parcours avec le syndrome du côlon irritable

Voici le témoignage d'Orion, diagnostiqué "colopathie fonctionnelle / syndrome du côlon irritable" par les médecins il y a 10 ans, et qui nous livre un témoignage touchant et poignant sur son parcours : comment il essaie de s'en sortir, les changements qu'il a fait sur son alimentation, son stress, sa vie de tous les jours pour éradiquer les douleurs.




Voici son témoignage :




Mes problèmes de colopathie fonctionnelle / syndrome du côlon irritable ont commencé il y a environ 10 ans à la suite d'un épisode gastro infectieux. S’en est suivit des maux de ventre, colites, etc. Je soupçonne une intoxication alimentaire car je suis tombé malade le lendemain d'un repas entre amis. Une personne avait ramené des plats. Je me souviens avoir consommé des verrines à base de crustacés, il me semble qu’il s’agissait de crevettes. J'imagine que tout est parti de là car dans la nuit j’étais très malade. A cette époque, je ne faisais pas trop attention à mon hygiène alimentaire. Je m’alimentais comme « Mr tout le monde ». Il m'arrivait aussi de sortir le week-end, de boire de l'alcool ce qui n’arrangeait pas l’état de mes intestins lorsque ceux-ci étaient déjà enflammés.

Je suis donc resté avec ces maux de manières épisodiques, avec des périodes que je qualifierai de "crises" dès que je consommais des aliments / boissons qui ne me convenaient pas, sans savoir quel en était véritablement la cause. Pendant ces périodes, je sentais dans le bas de mon ventre mes intestins irrités. Cela pouvait durer plusieurs jours sans savoir vraiment ce que j'avais jusqu'au jour où ces problèmes devenus récurrents m'ont amené à faire mes propres recherches. 

J'ai d’abord tenté d’en parler à mon médecin traitant qui m'a juste dit que je souffrais de "colopathie", un mot "fourre-tout" qui ne veut rien dire, d'autant plus qu'aucune solution ne m'a était donné mis à part la prescription de médicaments comme Euphytose pour soigner le "stress" car pour les médecins, tout vient du "stress" , et autres médicaments (Flagyl …).

J'ai longtemps eu des doutes sur la cause de mes maux jusqu'à ce que je découvre que c'était ces problèmes d'intestins irritables, colopathies, qui me créaient ces sources de stress, ou du moins qui aggravaient mon état car je suis à la base de nature anxieux. C’était devenu un cercle vicieux. Je me demandais si ces problèmes étaient dans ma tête ou dans mon ventre. J’ai donc entamé une thérapie cognitive et comportementale afin d'attaquer le problème à sa source et ainsi, mettre toutes les chances de mon côté d’une éventuelle guérison psychique pour aboutir à une amélioration physique de mes symptômes. J'ai commencé par expliquer que ma démarche était dû à mon état anxieux car j’avais développé au fil du temps des "troubles paniques" notamment dans des lieux publics. Socialement, je n’ai jamais été très à l’aise, et plutôt quelqu’un de solitaire.

Ne voyant pas de gros changement au fil du temps et mon porte-monnaie s'amoindrir, j'ai décidé d'arrêter la thérapie le jour où je n’ai pu m’y rendre, et que la thérapeute m’a demandé de lui régler la séance car je ne l’avais pas prévenu à temps. Avec du recul, je comprends que cela faisait partie de la thérapie mais ce rapport à l’argent (50 euros la séance) me donnait le sentiment que j’y laisserai mes économies sans savoir si cela m’aiderait vraiment. Je savais au fond que la solution était ailleurs.

J'ai continué mes recherches sur internet, et je suis tombé sur les vidéos d’une personne qui fait beaucoup parler de lui sur internet, Thierry Casasnovas. C’est grâce à ses premières vidéos en racontant son expérience personnelle qu’il a su me mettre la puce à l’oreille et à comprendre les mécanismes et la physiologie du corps humain. Pourquoi j’ai ces crises ? Pourquoi j’ai mal aux intestins ? J'ai ensuite compris que l'alimentation moderne comme les produits laitiers, industriels, le gluten, n'étaient pas forcément nos amis pour la vie ! j’ai donc appris énormément.

Au fur et à mesure, mes recherches se sont affinées jusqu'à ce que je tombe sur le blog d’Isabelle : https://vivreavecuncolonmalade.blogspot.fr/. J’ai lu son parcours. C’est alors que j’ai trouvé une mine d'informations via son parcours et que je me suis reconnu dans cette maladie qu’on appelle le syndrome du côlon irritable.

J’ai commencé par diminuer les produits comme gluten, les produits laitiers, sucre, produits raffinés, produits industriels depuis plusieurs mois pour ensuite les évincer complètement de mon alimentation. Je suis donc pour ainsi dire un « orthorexique » aux yeux de la médecine allopathique (lol). Je suis également depuis peu un régime pauvre en FODMAP. Le régime FODMAP est intéressant notamment pour les problèmes de fermentations. Je précise que j’ai eu une phase, même si je n’aime pas le terme de "detox" où je faisais beaucoup de jus de légumes. Il m’a fallu un temps d’adaptation vers une transition alimentaire. Je me suis tourné également vers une alimentation "bio" (je vous invite à vous rendre dans une amap proche de chez vous), et principalement végétale (végétarienne, végétalienne). J’ai mis en place, depuis peu le jeûne intermittent. Normalement le jeûne se fait sur une plage de 16 heures avec une fenêtre de 8h ou l’on s’alimente. J’essaie de respecter (plus ou moins) la période de jeûne.


Aujourd'hui, le plus dur pour moi est d'allier santé et éthique avec une alimentation qui puisse me guérir du syndrome du côlon irritable, et qui soit compatible avec la pratique d’un sport intense (musculation) que je pratique 3 fois par semaine. Dans mon cas, j’ai le sentiment que ce sport intense m’aide également au niveau de mes intestins car cela permet la sécrétion de dopamine, endorphine, sérotonine. Je veille à avoir une alimentation sans gluten, produits laitiers, pauvre en FODMAPs, tout en ayant une alimentation végétarienne / végétalienne. Je m’explique au sujet du régime FODMAPs combiné à une alimentation végétale. Les aliments riches en FODMAPs font souvent partis des régimes végétariens/liens. Or, ils sont pour une bonne partie sources de fermentations et c'est aussi pourquoi les personnes "végétariennes/végétaliennes" atteintes de SCI font l'erreur de beaucoup de personnes, à savoir continuer de consommer beaucoup de glucides sous formes de céréales (avec ou sans gluten), à compenser le sucre par les fruits (le fructose en trop grande quantité peut poser des problèmes de fermentations) et remplacer la viande par des légumineuses. Tout ceci est un cocktail explosif pour les mauvaises bactéries qui se délectent à chaque repas, ce qui finit par aggraver vos problèmes de santé et de perméabilité intestinale déjà présent.

Avec le savoir vient la connaissance, je sais combien cela peut être un vrai casse-tête. J’ai appris à adapter ma diète au fil du temps. Je suis encore en cheminement !



Note d'Isabelle, auteur du blog https://vivreavecuncolonmalade.blogspot.fr/ : 


Orion, je te remercie pour ton témoignage. Un témoignage très touchant et qui je suis certaine va parler à nombre d'entre vous, mes lecteurs.

Pour en savoir plus sur le régime pauvre en FODMAP, c'est ici : Le régime pauvre en FODMAP :que sont les FODMAP?
Pour en savoir plus sur le jeune intermittent, c'est ici : Le jeûne intermittent

Enfin, pour tous ceux qui comme Orion veulent m'envoyer leur témoignage afin que je le publie sur le blog, c'est très simple, faites comme Orion : envoyez-moi un email à l'adresse mail du blog (adresse mail qui vous envoie la newsletter quand vous vous inscrivez à mon blog : Inscription au blog).

Que pensez-vous de ce témoignage?
Vivez-vous une situation assez similaire?
Ce témoignage fait-il écho à vos propres douleurs?

On vit tous finalement des choses, douleurs, situation plus ou moins comparable : aussi on peut tous s'en sortir :)
Et s'en sortir ensemble :)




PARTAGEZ CET ARTICLE

Auteur:

Malade depuis 4 années de colopathie fonctionnelle, SIBO, candidose, brûlures d'estomac, reflux, je m'en suis moi-même sortie. Je vous fais partager sur ce blog tous les moyens qui m'ont permis de m'en sortir.

N'oubliez pas de vous abonner à ce blog : Abonnement au blog Guérir ses Intestins, ainsi que sur mes réseaux sociaux : Ma page Facebook / Ma page Twitter / Ma page Google+ / Ma page Pinterest / Ma page Instagram

Post Précédent
Post Suivant
7 décembre 2016 à 13:56

Merci pour votre commentaire! Et un énorme merci à Isabelle. J'ai entamé un régime strictement sans sucre même si je n'ai aucun syndromes du candidat et depuis 3 semaines ne n'ai pratiquement aucune douleur, Je n'en reviens pas! Quelques problèmes gazeux encore mais quelle amélioration, la première depuis 5 ans! Merci infiniment!

Répondre
avatar
7 décembre 2016 à 15:43

Je voulais rajouter que plus précisement, je suis le régime anti-candidat (pas de sucre, pas de moisissure...) + régime fodmap, mais n'étant pas végétarienne, cela simplifie beaucoup la chose.

Répondre
avatar
Isa
9 décembre 2016 à 18:19

C'est une très bonne nouvelle ça!

Répondre
avatar
10 décembre 2016 à 15:46

Merci pour le témoignage, personnellement çà va aussi beaucoup mieux depuis que je suis le régime low fodmap. Actuellement à chaque repas je prends du Betaine HCL, Super enzyme, et le soir avant de dormir du gingembre et de la L glutamine. Pendant un moment je prenais aussi du probiotique Align, mais j'ai arrêté récemment pour voir ce que çà donne, car même si je me sens mieux, je me sens encore un peu trop ballonné. Je vais tester Iberogast à la place du gingembre prochainement pour voir ce que çà donne.

Répondre
avatar
Isa
11 décembre 2016 à 12:56

Si tu as le SIBO, le probiotique Align peut t'engendrer des ballonnements, il est donc plus prudent de l'arrêter dans ce cas.

Répondre
avatar
Anonyme
21 janvier 2017 à 14:59

Super témoignage. Je me reconnais dedans. Dans le terme foure tout de "colopathie" qu emploient les médecins. Les spécialistes compris. J ai suivi il un régime sa sera lait sans gluten il y a un an. De 3-4 mois. Et je ne me reconnaissais pas en terme de tonus. Jamais je n avais été si énergique et avec la joie de vivre. Mais j ai perdu beaucoup de poids et la fatigue s est faite sentir. J avais encore bcp de gaz et d inconfort. Je pense avoir commis les erreurs indiquées. Je pense reprendre à 0. Et m attaquer à une alimentation fodmap. J avais laissé tomber tout régime en vu d une consultation gastronomique. (coloscopie)... Verdict = colopathie... Merci docteur. Depuis je suis tout le temps hs. J ai remarqué qu en fonction de l heure (de la digestion ?) j ai des chute de tension.

Répondre
avatar
Anonyme
21 janvier 2017 à 15:14

Je ne sais pas qui fait passer le test sibo. Mais vu comme il est difficile de faire entendre au docteur nos maux... Parfois j ai l impression que je souffre de maladie imaginaire. Bref. Depuis la reprise de l alimentation de monsieur tout le monde, suite à mon éviction de l année dernière, j ai l impression de ne digérer plus rien. J ai l impression d avoir comme une sinusite permanente. Et d être sans énergie. Il va s en dire que mes résultats sanguin étaient au top après le régime. Je dors mal. Voire insomnie. Et je m intéroge de la même façon qu orion. Est-ce cet état proche du spasmophile qui rend ma digestion si difficile ou l inverse. Au départ comme les doc je pensais aussi que tout venait du mental. Il est vrai que je réfléchi un peu trop (et j aime ca) mais que parfois ça me stress. Mais après avoir vu le documentaire sur le jeune, et sa puissance notamment sur les comportements et Maladies mentales, j en viens à me dire qu en fait non. Je ne suis pas une stressée de la vie qui Somathise le moindre truc mais juste intoxiquée, mal alimentée. Alors voilà en 2016 j ai pensé au sans lait et sans gluten. J ai vu les bienfaits et les limites. Je me suis positionnee face à la place du psychisme. En 2017 je tente je approche fodmap en gardant confiance en moi.

Répondre
avatar
Anonyme
21 janvier 2017 à 15:39

.*Une consultation avec un gastro-enterologue et non une consultation gastronomique

Répondre
avatar
Isa
21 janvier 2017 à 21:24

Oui, lorsqu'ils ne trouvent rien, ils mettent alors le diagnostic "colopathie", avec une panoplie de médicaments chimiques qui font plus de mal que de bien. Sans oublier le stress qu'ils adorent accuser.
Oui, enlever le gluten est la base. Et le régime pauvre en FODMAP soulage grandement: ce régime a été prouvé scientifiquement qu'il soulageait les symptômes et douleurs du SCI (syndrome du côlon irritable).

Répondre
avatar
Isa
21 janvier 2017 à 21:27

Non, tu ne souffres pas de maladie imaginaire. Oui je te conseille fortement d'adopter une alimentation sans gluten et produits laitiers, ce sont les plus grands coupables. Et ensuite de te tourner vers l'alimentation pauvre en FODMAP : Le régime pauvre en FODMAP :que sont les FODMAP?.

Répondre
avatar
Kate
23 juillet 2017 à 01:09

Bonjour, je te remercie tout d'abord pour ton blog. Je voulais savoir si je pouvais prendre de l argile blanche en plus de la chlorophylle (1/2 ou 1 cellule par jour) car je continue à avoir des selles liquides par moment.

Répondre
avatar
Isa
23 juillet 2017 à 14:33

Bonjour Kate, de rien pour mon blog, ravie qu'il puisse t'aider :)
Cela dépend la raison pour laquelle tu souhaites prendre l'argile blanche?

Répondre
avatar
16 août 2017 à 22:33

Isa Bonjour et merci pour ton blog !
Je souffre de SIBO sévère depuis mes 11 ans et je vais en avoir 40 dans peu de temps ! Je n'ai plus aucune vue et aucun médecin ne me suit car ils savent que c'est ça mais ne savent pas comment le traiter si ce n'est me proposer des antibiotiques que, de tte façon je ne prendrai pas car je ne les supporte plus du tout. Aujourd'hui j'aimerais savoir comment éradiquer ou calmer le SIBO en plus de la diet FODMAP ? Je prends du thym en gelules et je bois des Tisanes de romarin car mon foie est très douloureux et je ne peux même plus consommer une goutte de graisse et ça s'est aggravé avec les calculs à ma vésicule et à son ablation :( on m'a parlé de gelules d'origan, cannelle etc... Je suis à tendance constipée et j'imagine que ça n'arrange pas le problème sauf que lorsque j'essaie d'introduire des fibres (haricots verts) pour soulager, après mon ventre est en feu et suis en état de faiblesse et malaises durant 2 voir 3 jours. Je me dis tjs que j'ai le choix entre la peste et le choléra... Je n'ai jamais de répit en fait, même la nuit ! Je ne parle plus de mon estomac qui ne vidange plus correctement, du rgo, maux de tête, fatigue maos surtout ces fichues douleurs dans tout le ventre maintenant, de l'estomac au colon... Je suis doucement à bout :'(

Répondre
avatar
Isa
21 septembre 2017 à 17:15

Bonjour Lili, dans ton cas les fibres accentueront tes douleurs et même ta constipation, donc pas de fibres, ce n'est pas la solution. Oui par contre pour le romarin, très bonne chose pour toi qui ne peut que te soulager. Après tu me dis avoir le SIBO : peux-tu m'indiquer les résultats de ton test respiratoire et des niveaux des différents gaz expirés?

Répondre
avatar
Anonyme
22 septembre 2017 à 19:43

Bonjour Isa,

Moi aussi des douleurs au ventre depuis 1 ans et 2 mois maintenant, qui au début était localisé au niveau du duodénum et qui petit à petit ce sont accentuée jusqu'a aujourd'hui devenir très désagréable et beaucoup de fatigue qui s'accentue au fil du temps...

J'ai réalisé le test des gaz expiratoires et est obtenu les résultats suivants :
1h30 avant ingestion de la préparation au lactose :

Hydrogene : je ne sais plus exactement mais taux assez bas, proche de 4
Methylacetate : 27,5

Après 1h30, j'ai réalisé à nouveau le test :
Hydrogène : Très peu bougé
Methylacetate : 25,5 à peu prés

La question que je me pose est de savoir d'ou vient le problème et si des solutions existent pour y remédier?

Ses tests ont étaient réalisée avec une naturopathe, qui m'a prescrit des myceliums et un soutien pour le foie, pendant 2 mois je l'ai pris, avec très légère amélioration mais sans plus...

Très bon blog,
merci d'avance pour la réponse

Répondre
avatar