Mon histoire : colon irritable, candidose, SIBO, leaky gut

Vous avez été très très nombreux à m'envoyer vos témoignages, votre histoire, comment vos douleurs et symptômes ont débuté, comment vous le vivez, comment vous essayez de vous en sortir au quotidien.

Vos témoignages, je les lis avec la plus grande attention.

Je vous avoue : j'en ai à chaque fois les larmes aux yeux.
Car tant de souffrance, tant de bataille à mener pour retrouver la santé perdue, tant d'errance avant de trouver la solution.

Je vous précise d'ailleurs que chacun de vos témoignages sera publié dans le courant des prochains mois sur ce blog !
Pour que tout le monde puisse se reconnaître dans l'histoire de l'autre, mais aussi apprendre des erreurs ou au contraire des bonnes expériences d'autrui : ce qui est une mine de richesse !


SIBO colopathie fonctionnelle candidose leaky gut Guérir son colon irrité


Aujourd'hui, dans ce post, ce n'est pas vous qui allez témoigner et raconter votre histoire.

Mais moi, Isabelle, auteur du blog https://vivreavecuncolonmalade.blogspot.fr/ qui vais témoigner et vous raconter la mienne, ma propre histoire qui a fait que je suis tombée malade il y a 4 ans.

Car au cours de cet été, Noukapi du blog http://noukapiglutenfree.fr/ m'a contacté via la page Twitter du blog pour me demander de témoigner et raconter mon histoire sur son blog.

Et bien évidemment, je ne pouvais qu'accepter et répondre positivement à sa demande.

Ainsi, je témoigne et je vous raconte mon histoire. Comment je suis tombée malade, comment tout a commencé : mes brûlures d'estomac, ma colopathie fonctionnelle, ma candidose, mon SIBO, ma perméabilité intestinale, mes intolérances alimentaires, les médecins, les médicaments... .

Et comment au final je m'en suis sortie. Asseyez-vous confortablement, voici mon histoire :



Il y a 4 ans quand tout a commencé… : les HORMONES


Il y a 4 ans : j’allais bien, j’étais en bonne santé, je mangeais de tout et je n’avais jamais eu aucune douleur physique, aucune douleur digestive. Jamais. J’étais même plutôt du genre à manger mal : les plats cuisinés à réchauffer au micro-onde, les fast food, les conserves, les glaces, les viennoiseries, le pain, le lait et les fromages constituaient mon quotidien alimentaire. Aucun nuage à l’horizon : mon corps se portait à merveille.

Un estomac dur comme du béton.

Et puis tout a basculé un jour : le jour où j’ai pris des hormones. Car cela faisait 4 ans avec mon mari que nous désirions avoir un bébé et nous n’y arrivions pas. Après consultation chez un gynécologue, un traitement hormonal m’était alors prescrit.

Prise d’œstrogènes : tout va bien;

fini les 10 jours d’œstrogènes, j’enchaîne sur la progestérone : et là paf boum badaboum, des douleurs digestives qui commencent à apparaître. Mon corps tout entier est en feu : je ne peux plus manger sans avoir des brûlures d’estomac abominables. J’appelle la gynécologue : « non non, ne vous inquiétez pas, ces hormones ne comportent aucun risque, continuez ». J’étais partie pour 3 cycles d’hormones et dès les 1eres prises j’étais à plat… Je tentais de continuer donc, je comptais les jours…1 jour… je serre les dents…2 jours… je re-serre les dents…3 jours…. non là STOP j’arrête, trop de douleurs physiques je ne pouvais plus continuer.

Je laisse un message à la gynécologue : « stop j’arrête ». Sa réponse : « tant pis pour vous ».

Ben voyons…



Et puis voilà, le cauchemar commence


Pour certains, ce fut une prise d’antibiotiques, pour d’autres une intoxication alimentaire, pour d’autres encore un vaccin ou une pilule.

Moi ce fut les hormones. Elles ont signé le début de la fin : car j’ai eu beau avoir stoppé les hormones, mes douleurs digestives étaient loin de se calmer, au contraire chaque jour elles étaient plus importantes que la veille, et quand je mangeais j’avais l’impression que je pouvais cracher du feu tant les brûlures étaient vives.

Une semaine après, je débutais ma 1ère visite chez un gastro-entérologue.

Gastro-entérologue : médecin spécialisé dans les douleurs du tube digestif.

Une profession que je ne connaissais pas mais qui va devenir mon quotidien pendant 4 années dorénavant. Ce 1er gastro-entérologue va alors décider de me faire une fibroscopie sous anesthésie générale.

Verdict : hernie hiatale, gastrite, œsophagite et RGO (reflux gastro-oesophagien).

Je ressors donc avec une ordonnance médicale et prescription d’Inipomp (IPP, inhibiteurs de pompe à protons) + pansements gastriques (Gaviscon).

1ère erreur que je commets : suivre cette prescription médicale et prendre les médicaments…





Il y a 2 ans et demi quand tout a continué…


Me voici donc sous IPP, les médicaments préférés des gastro-entérologues.

A l’époque je pensais que ces médicaments allaient me rendre la santé de mon estomac…. mais j’étais loin de m’imaginer que ces médicaments allaient m’enfoncer encore un peu plus…

Au départ, tout est rose : je peux tout remanger comme avant, je n’ai plus de douleurs horribles à l’estomac.

Mais plus les mois passaient sous IPP, plus mes intestins me faisaient mal : à chaque prise des IPP, j’avais des spasmes intestinaux abominables. Mon estomac allait mieux (plus de sensations de brûlures) mais par contre mes intestins allaient de moins en moins bien.

Retour chez le gastro-entérologue et là on me refourgue des antispasmodiques.

D’abord du Debridat : 3 par jour (1 à chaque repas).

Mais 2 mois plus tard cette dose ne me fait plus rien, je suis prise de spasmes même en dehors des repas.

Alors on me rajoute du Météospasmyl : 6 par jour.

3 mois plus tard, douleurs aux intestins encore plus vives, je ne peux plus marcher, je souffre 24h/24 avec des crises de colite aiguës : on me rajoute du Mébévérine : 3 par jour (3ème antispasmodique que je cumule avec le Debridat et Méléospasmyl que je continue).

Et là je commence à faire des occlusions intestinales, j’ai beau manger des fibres, plus rien ne sort, tout est bloqué. Car les IPP ainsi que les antispasmodiques, les pansements gastriques, en plus de m’irriter peu à peu les intestins, me constipaient totalement (mais ça à l’époque je n’en avais pas conscience; A lire : Les IPP (inhibiteurs de pompe à protons) : attention aux effets secondaires!).

Donc on me rajoute : 1 laxatif à prendre tous les soirs.

Ne suffit pas : 2 laxatifs.

Ne suffit toujours pas…

…. 1 mois après j’étais sous prescription de 6 litres de Klean Prep par jour (oui oui, 6 litres de la préparation qu’on utilise pour nettoyer le colon avant une coloscopie…). Ben moi je devais prendre ça tous les jours, quotidiennement et pendant 1 mois !





Il y a 2 ans quand tout s’est achevé…


Ces laxatifs ont signé la fin totale de mes intestins.

Au bout d’1 mois je stoppais les 6 litres de laxatifs que je prenais quotidiennement.

Et le carnage était arrivé à son point terminal :

  • des crises de colite d’une intensité inhumaine,
  • une impossibilité de manger quoi que ce soit sans avoir des douleurs abominables,
  • et les gastro-entérologues qui continuaient à m’augmenter mes doses de médicaments.


J’en étais arrivée à 40 médicaments par jour.

Oui, vous avez bien lu. 40 médicaments à prendre chaque jour.

Pour une personne de 29 ans qui ne faisait plus que 30 kilos à l’époque.

Qui était arrivée au bout du rouleau.

Broyée par la médecine…

Pendant 1 an, j’enchaînais les médecins, espérant qu’il y en aurait un qui me sortirait du trou dans lequel j’étais. Mais à chaque fois j’en ressortais encore plus démolie, avec des prescriptions de médicaments que mon corps ne tolérait plus du tout. Et je finissais régulièrement à l’hôpital, dès que je mangeais du gluten c’était la réanimation et la pompe qu’on m’implantait dans l’estomac pour aspirer les aliments qui se bloquaient… Je n’avais plus de vie; ma vie était un enfer.

Mes visites chez les gastro-entérologues se terminaient en queue de poisson : avec une prescription de médicaments de plus en plus longues (que dorénavant je jetais dans la première poubelle venue) et des phrases assassines du style : « c’est dans votre tête », « allez consulter un psy », « vous êtes stressée, partez en vacances », « vous avez une colopathie fonctionnelle », « vous pouvez  tout manger ».

Une colopathie fonctionnelle : deux mots qui veulent faire office de diagnostic mais qui en définitive résonnent comme un faux diagnostic, quand les médecins ne savent pas ce que l’on a et ne veulent pas chercher plus loin…




Il y a 1 an quand j’ai décidé que je devais reprendre ma vie en main…


Je me souviendrai à vie de cette date : c’était le 27 janvier 2015.
Je sortais d’une hospitalisation de 15 jours où j’avais encore terminé après l’ingestion de gluten.

J’étais vraiment dégoûtée. Dégoûtée de la médecine qui m’avait amenée jusque-là. A ma sortie d’hôpital, je n’étais plus qu’un sac d’os de 25 kilos.

Ce jour-là, je suis sortie de l’hôpital et j’ai décidé de reprendre ma vie en main.

J’allais MOI-MÊME me guérir et dire « fuck » à tous ces médecins.

Voici une liste des démarches que j’ai entreprise pour remonter la pente et guérir :


  1. J’ai stoppé le gluten et le lactose. J’ai pu petit à petit arrêter tous mes médicaments (40 médicaments à stopper, je ne vous pas la galère des effets rebonds…. surtout les IPP : vous les arrêtez = vous avez encore plus d’acidité qu’au départ, my god !!!! Lire : Comment se sevrer des IPP?).
  2. J’ai mis en place un journal alimentaire me permettant de cibler les aliments qui m’irritaient, et me provoquaient des douleurs.



C’est ainsi que j’ai pu mettre en évidence que :











J’ai donc fait un gros travail sur mon alimentation pour trouver le régime alimentaire qui me permettait de ne plus avoir de douleurs.



En parallèle :


  1. J’ai fait le test respiratoire qui m’a confirmé que j’avais le SIBO
  2. J’ai repris 25 kilos
  3. J’ai pris tout au long de ma reconstruction et guérison des compléments alimentaires pour réparer mes intestins, mon estomac massacrés par tant d’années de carnage : https://vivreavecuncolonmalade.blogspot.fr/2015/12/liste-de-produits-naturels-complements.html
  4. J’ai dit définitivement adieu aux médicaments chimiques, destructeurs de la flore.





Ce qu’il faut retenir de mon expérience


Non, vos douleurs ne sont pas dans votre tête : la colopathie fonctionnelle/syndrôme du côlon irritable est un faux diagnostic, mais derrière il y a une vraie cause (le SIBO / le candida) et des moyens à entreprendre pour s’en sortir et guérir (alimentation, compléments alimentaires, etc).


Pour retrouver tous les moyens que j’ai utilisés pour m’en sortir, allez lire les nombreux posts sur ce blog, ce blog est justement fait pour ça : vous donner à votre tour tous les moyens pour vous en sortir.

Mon blog : https://vivreavecuncolonmalade.blogspot.fr (inscrivez-vous à la newsletter pour être averti automatiquement dès que je publie un nouveau post : Inscription à la newsletter).

Et pour me suivre au quotidien, abonnez-vous aussi à :
Ma page Facebook : Page Facebook "Guérir ses intestins"
Ma page Twitter : Page Twitter "Guérir ses intestins"
Ma page Pinterest : Page Pinterest "Guérir ses intestins"
Ma page Instagram : Page Instagram "Guérir ses intestins"
Ma page Google + : Page Google+ "Guérir ses intestins"


Pour retrouver mon témoignage, c'est ici sur le site de Noukapi : http://noukapiglutenfree.fr/isabelle/

PARTAGEZ CET ARTICLE

Auteur:

Malade depuis 4 années de colopathie fonctionnelle, SIBO, candidose, brûlures d'estomac, reflux, je m'en suis moi-même sortie. Je vous fais partager sur ce blog tous les moyens qui m'ont permis de m'en sortir.

N'oubliez pas de vous abonner à ce blog : Abonnement au blog Guérir ses Intestins, ainsi que sur mes réseaux sociaux : Ma page Facebook / Ma page Twitter / Ma page Google+ / Ma page Pinterest / Ma page Instagram

Post Précédent
Post Suivant
Anonyme
21 septembre 2016 à 08:41

Merci beaucoup de partager avec nous ton histoire! Ton blog est l'un des seuls à parler de ce sujet en France, heureusement que tu es là. Bonne continuation que cela soit tant niveau santé que blog!

Répondre
avatar
Solene
21 septembre 2016 à 10:41

incroyable ! 40 médicaments quelle honte cette médecine qui n'est pas à l'écoute de ses patients
moi aussi le gastro apres plusieurs coloscopies m'a dit que je devais avoir un colon irritable et qu'il ne pouvait rien pour moi :( au moins il ne m'a rien prescrit ;)
maintenant je sais que mes soucis digestifs sont liés à mon endometriose après je pense toujours avoir une perméabilité intestinale
d'ailleurs comment peut on vraiment savoir si l'on a une perméabilité intestinale?

Répondre
avatar
Isa
22 septembre 2016 à 10:33

De rien, je suis heureuse de pouvoir partager mon expérience :)
Toi aussi et n'hésite pas à poster des commentaires :)

Répondre
avatar
Isa
22 septembre 2016 à 10:36

Oui, 40 médicaments. Je ne me nourrissais plus que ça tant les douleurs étaient intenses. Au bout du bout.
Ah oui, c'est déjà un bon début de dire que l'on ne peut rien pour toi, car moi ils n'avaient même pas le cran de dire cela.

Pour la perméabilité intestinale, c'est "marrant" que tu me poses la question car figure toi que j'ai écrit un post pour savoir si on a une perméabilité intestinale; je le publierai prochainement (après plein d'autres posts en mode "brouillon" qui n'attendent que d'être postés ^^).

Répondre
avatar
24 septembre 2016 à 08:11

Nos histoires sont toutes différentes et tellement similaires à la fois ... Désolée Isa pour mon long silence mais il a fallu que je fasse un "break" total car mon cerveau était sur le point d'exploser... Je me suis recentrée sur ma famille et mon boulot et cela m'a fait du bien ;-) Biz

Répondre
avatar
Isa
24 septembre 2016 à 21:52

Comment cela me fait plaisir de te lire Mimile !
Parfois cela fait du bien de faire un break, mais je suis heureuse de te relire :)
Bisous, au plaisir.

Répondre
avatar
5 octobre 2016 à 07:05

Ah, je n'avais pas reçu de notification de ta réponse ! PLAISIR PARTAGÉ ;-)

Répondre
avatar
28 octobre 2016 à 20:27

Bonsoir isa.
J'ai commencé un message mais mon tel a beugué donc tu n'as pas la fin. Dans ce message je te remerciais de tout coeur pour ton blog,je l'ai parcourru en entier et c'est une mine d'or d'informations. Tu as fait un travail de titan. Comment pourrait on te remercier pour ton partage. je le dis haut et fort, tu pourrais largement remplacer certains médecins qui ne nous prennent pas aux sérieux et qui nous font comprendre que c'est dans notre tête que cela se passe. Et à tous ceux qui osent mal te juger, qu'ils se regardent dans un miroir afin de voir leur méchanceté et leur haine les déformer, alors que tu donnes sans compter. Merci merci et encore merci.
Grâce à toi chacun de nous reprend du courage.😉

Répondre
avatar
Isa
29 octobre 2016 à 15:52

Bonjour Jetlou, de rien, ne me remercie pas, écrire dans ce blog et pouvoir aider d'autres personnes qui souffrent comme moi j'ai souffert et les aider à s'en sortir, c'est le meilleur remerciement :)
Ton message me va droit au coeur.

Répondre
avatar
29 octobre 2016 à 16:29

C'est normal, je trouve que l'on ne remercie jamais assez les gens qui font de bonnes actions.
Jeudi 27 rdv chez un médecin nutritionniste, naturopathe et homéopathe. Et bien comme dab déçu, elle me demande de faire encore des analyses et me dit qu'il faut que je diversifie mon alimentation pour ne ma avoir de carence. Moi je veux bien mais il faudrait pouvoir manger sans être malade.......Donc depuis une semaine je mange que du riz blanc basmati. Le point positif c'est plus aucunes migraines mais toujours après les repas mal au ventre. Je vais ce week-end manger des carottes et de la viande de poulet maigre. je verrai bien.
Par contre après lecture de tes différents post je pense commander du L-glutamine en poudre et du Colostrum Lactoferrin pour m'aider a avoir moins mal partout car je sens que mes forces s'amenuisent de jour en jour. Qu'en penses-tu?
Je ne peux pas prendre trop de chose car comme toi je suis diagnostiquée SIBO,Candida, plus les intolérances alimentaires. Si tu penses a d'autres compléments n'hésites pas tes conseils seront les biens venus car je suis en ce moment au bout de ma tolérance de souffrance sachant que j'ai les crises de fibromyalgie qui reviennent au galop.....
Merci d'avance de tes précieux conseils bon week-end.

Répondre
avatar
Isa
29 octobre 2016 à 18:41

Je connais bien ces rendez-vous chez les médecins où on rentre plein d'espoir et ressors encore plus déprimé... Riz blanc basmati, attention, j'ai moi-même essayé ce régime et j'en suis ressortie encore pire qu'à l'entrée.
Je pense que la L-glutamine est en effet essentiel. C'est la base des bases.

Répondre
avatar
29 octobre 2016 à 23:50

Le riz est un sucre lent c'est pour cette raison qu'il est dangereux pour nous?

Répondre
avatar
Isa
1 novembre 2016 à 15:21

Non, du tout, le riz pose problème car c'est une céréale, et souvent les personnes intolérantes au gluten ne peuvent pas tolérer le riz, et donc comme dans mon cas le riz irrite les intestins tout autant que le gluten.

Répondre
avatar
1 novembre 2016 à 20:45

Ok merci pour cette précision.j'ai peut être un peu de chance pour le moment je tolère.

Répondre
avatar
Isa
1 novembre 2016 à 20:49

Si tu le tolères, continue-le dans ce cas. Par contre, mange le dès que cuit (ne pas le laisser refroidir car c'est là qu'il fermentera et nourrira le SIBO), et prends plutôt du riz jasmin (riz thai) que du riz basmati. Et surtout pas de riz complet ou semi complet qui irritera complètement tes intestins. Voilà pour mes conseils.

Répondre
avatar
3 novembre 2016 à 18:09

Bonjour isa.

merci pour ce conseil je vais le suivre car depuis 2 jours j'ai de nouveau très envie de sucre et suis très fatiguée.Je ne sais plus trop quoi manger car le matin jusqu’à présent je buvais un bol de thé et des galettes de riz avec un voile de confiture de fraise allégée en sucre. Mais je pense que ça aussi me fait du mal. J'ai du mal a manger autre choses que du sucré le matin.
As tu déjà entendu parler de l'association des probiotiques et des prébiotiques pour rééquilibrer l'intestin? je parle bien des 2 car a plusieurs reprise tu nous as dit que dans le cas du SIBO il ne fallait pas de probiotiques mais l'association des 2?
A bientôt

Répondre
avatar
Isa
4 novembre 2016 à 11:14

Non, j'ai parlé des probiotiques et prébiotiques, et l'association des 2 est encore pire que probiotiques seuls. Car les prébiotiques sont une nourriture pour le SIBO donc tu vas aggraver tes douleurs... Pas de prébiotique ni probiotique tant que le SIBO est présent.

Répondre
avatar
4 novembre 2016 à 19:51

Ok donc pour le moment je prends du colostrum et j'attends le L-glutamine et je suis au régime blanc de poulet carottes et patates douces.
La suite au prochain posté.
Bon week-end

Répondre
avatar
4 novembre 2016 à 23:22

J'ai une question. A cause du SIBO et pour éviter de l'entretenir il faut éviter tout sucre et fructose. j'ai bcp de mal à boire mes tisanes ou café décaféiné sans sucre, puis-je prendre du sucre de canne complet ou integral sans agraver ou entretenir mon SIBO ?
Merci

Répondre
avatar
Isa
5 novembre 2016 à 11:58

Tu as arrêté le riz blanc finalement?

Répondre
avatar
Isa
5 novembre 2016 à 12:02

Prends les sucres pauvres en FODMAP dans ce cas : sucre blanc, cassonade, etc, relis la liste des sucres pauvres en FODMAP dans La liste complète de tous les aliments pauvres en FODMAP : à télécharger.
Personnellement, je ne tolère aucun sucre, même ceux pauvres en FODMAP, j'ai ma candidose qui revient si je prends du sucre. Donc pour ma part je sucre avec des dattes sèches.

Répondre
avatar
9 novembre 2016 à 19:36

Bonjour isa.

Petite question technique depuis 2 mois mes douleurs se sont intensifiées et mes maux de tête aussi. As tu eu ce phénomène ? Je ne sais plus quoi faire car je ne supporte plus les antalgiques cela me détrac mais avoir mal à la tête tous les jours + migraine au moins 3 fois dans la semaine je fatigue. J'étais migraineuse avant mais pas à ce point.
Ce ne sont pas les compléments car cela ne fait que 1 semaine que je les prends d'ailleurs entre régime detox et compléments mon ventre va mieux.

Répondre
avatar
Isa
10 novembre 2016 à 21:24

Si tes douleurs continuent à s'intensifier, c'est que tu n'as pas pris le bon chemin et que ton corps continue à souffrir et s'inflammer au quotidien.
Les antalgiques, stoppe les vraiment, c'est très très mauvais pour tes organes.

Répondre
avatar
10 novembre 2016 à 21:39

Merci pour ta réponse mais je te demandais si tu avais eu de grosses migraines car depuis 15 jours ou je fais ma detox je n'ai plus mal au ventre mais très mal à la tête.c'est épuisant.

Répondre
avatar
Isa
10 novembre 2016 à 21:43

Non, pas de maux de tête. Sauf quand je mange des aliments riches en histamine.

Répondre
avatar
11 novembre 2016 à 09:37

Merci de ta réponse. Je ne comprends pas ce qui m'arrive car je ne mange que du blanc de poulet, des carottes et des patates douces, du coup plus de douleur au ventre mais des migraines.

Répondre
avatar
Isa
11 novembre 2016 à 11:01

Tu ne manges que ça depuis combien de temps? car peut-être que ton corps est en carence du coup? il ne faut pas manger que cela pendant trop longtemps, mais ensuite réintégrer les autres aliments.

Répondre
avatar
11 novembre 2016 à 11:36

Je mange ça depuis 15 jours et depuis 1 semaine j'ai commencé le colostrum et l-glutamine.

Répondre
avatar
11 novembre 2016 à 11:37

Je viens de recevoir le chardon-marie et commencée ce matin.

Répondre
avatar
Isa
11 novembre 2016 à 11:39

15 jours c'est largement suffisant, essaie d'intégrer de nouveaux aliments maintenant.

Répondre
avatar
11 novembre 2016 à 11:52

Ok je vais essayé d'autres aliments et te tiens au courant. Merci pour l'info bonne journée

Répondre
avatar
11 novembre 2016 à 14:06

J'ai une petite question technique. Je fais comme toi ma viande je l'achète fraîche et je la congèle de suite. Par contre tu l'as laisse décongeler avant de la cuire ou tu l'as met directement dans la poêle. Je ne voudrai pas raviver l'histamine en faisant le processus à l'envers. Merci d'avance de ta réponse

Répondre
avatar
Isa
13 novembre 2016 à 13:43

Non, il ne faut absolument pas la laisser décongeler avant de la cuire, sinon ta viande sera très riche en histamine. Tu dois la mettre directement à cuire après l'avoir sorti du congélateur.

Répondre
avatar
13 novembre 2016 à 22:11

Merci pour cette info précieuse. Je faisais tout l'inverse d'où je pense mais grosse crise de migraine qui doive être dû à l'histamine.
Bonne semaine
À bientôt
Merci encore

Répondre
avatar
Isa
15 novembre 2016 à 09:42

Effectivement, tes migraines trouvent leur explication : réaction d'histamine. Fais comme je t'ai expliqué et tu n'auras plus de souci.

Répondre
avatar
23 novembre 2016 à 07:55

sais tu que certaine viande bio sont conserve avec du dioxyde de souffre le riz pateetc sont mis dans dans des bains de sulfite ainsi que tous legume surgele et en bocaux en faite je ne suis pas sensible histamine mais allergique aux sulfites les complements alimentaires sont riches en sulfite voila pourquoi j etais si mal je ne pouvais pas boire de l eau meme celle que tu prends la seule que je tolere est volcania elle est encore mois riche en sel et sulfate le dioxyde de soufre stimule la profileration des bacteries et est inflammatoire je prends mes legumes chez un petit producteur magasin bio en remmette surtout fruit et salade pour les conserver aucune obligation de le signaler le dioxyde de soufre donne allergie exemple aliment confiture chocolat gallette de riz sel etc

Répondre
avatar
25 novembre 2016 à 06:23

le riz contient conservateur sulfite chimique ce conservateur stimule la profileration de bacterie est inflammatoire enleve vitamine du groupe b et est cancerogene allergie etc on en trouve dans les conserves surgeles tout ce qui est emballe dans la viande le bio utilise ce conservateur aucune obligation de le signaler si la dose est au dessus de la norme autorisee

Répondre
avatar
Isa
26 novembre 2016 à 18:56

Moi non plus je ne tolère pas du tout les sulfites, mais sur l'emballage des aliments qui contiennent du sulfite est obligatoirement inscrit : "peut contenir des sulfites" ou "présence de sulfites".

Répondre
avatar
Isa
26 novembre 2016 à 18:57

Je ne comprends pas : tu dis manger du bio mais qu'en même temps le bio contient du sulfite?

Répondre
avatar
27 novembre 2016 à 07:06

je dis simplement que le bio contient des conservateurs aussi nocif pour la sante sais tu que la cassonnade est pire que le sucre blanc la cassonnade subit une coloration avec arome caramel comme j ai des enfants je goute a tout et je vois la reaction de mon corps qui est hypersensible et je cherche pourquoi alors faut il toujours prendre bio qui se paie tres cher et qui est souvent mensonger je ne parlerai pas des produits d hygiene qui sont aussi nocifs que les autres

Répondre
avatar
Isa
27 novembre 2016 à 11:34

Le bio contient des conservateurs ; mais en contient-il tout autant ou plus que le non bio? Cela m'intéresse car vois-tu je ne tolère pas les aliments bio, alors que je peux tolérer le même aliment en non bio. Ce qui va à l'encontre de ce qu'on dit, d'acheter forcément bio. D'où si tu as une piste à ce sujet, je suis preneuse : rajoute-t-on quelque chose dans le bio qui expliquerait que je ne tolère pas le bio?

Répondre
avatar
27 novembre 2016 à 13:23

oui le bio contient autant de conservateur si la dose est inferieur a 10mg par l c est une dose autorisee donc aucune obligation de le signaler ils peuvent meme ecrire sans conservateur moi je suis hypersensible a l odeur sufite il suffit que je sente un aliment mon nez reagit et je gonfle des joues j ai fait des recherches et je suis tombee sur une journalise americaine qui parlait du danger du bio pour faire simple le champ est traite au sulfite les aliments fragiles une fois poussees deuxieme traitement sufite le transporteur suivant la destination va encore mettre sulfite pour consever les aliments dans le magasin ils risquent encore un traitement au gaz qui est toxique la dose a chaque fois est respectee mais le probleme est l accumulation le plastique est riche en sulfite mon corps est plein de tout tout est bloque j urine l eau est clair je fais massage tuina par un vrai pro c est douloureux pendant plusieu rs jours urine jaune c estefficace le traitement va etre tres long surtout il faut eviter le stress faire de la respiration pour apporter de l oxygene qui va etre antibacterien au moindere stres le corps se bloque ne sent tu pas un noeud dans le ventre

Répondre
avatar
27 novembre 2016 à 16:05

j ai oublie de preciser que certains utilisent du fumier comme engrais fais des recherches tu verras le danger du fumier l annee derniere je me fournissais chez un petit producteur bio qui utilisait le fumier engrais naturel je comprends maintenantpourqoi j etais encore plus mal a manger bio sais tu que tout le monde est sensible au sulfite solene ne serait elle pas sensible les vaccins medicaments en sont riches mon fils portait un appareil dentaire avec colle pendant un an sinus bouches bien que les soins n etaient pas finis j ai demande de retirer l appareil plus de probleme de sinus maux de gorge quelques semaines apres il met une gouttiere de nouveau ca recommence alors imagine une fille qui porte un appareil qui fait un vaccin et qui prends des anti douleurs et antibiotiques dans l annee comme ma fille et bien quelques annees apres elle est en inflammation heureusement elle suit une partie de mes conseils elle ne prends plus la pilule et aucun complement qui contienne des conservateur bio ou pas le conconbre est tres riche en sulfite intolerance sulfite nausee maux de tete dhiaree etc plus tu cuitlongtemps moins il sera riche ce que je pense des cures de detox c est n importe quoi ce sont des mensonges je conseille au vegetarien de manger un peu de viande vitamine b12 sinon ils ne gueriront jamais

Répondre
avatar
Anaïs
9 janvier 2017 à 16:26

Bonjour isa,
est ce qu'il t'arrive de ressentir une grosse fatigue lorsque l'inflammation diminue ?
Je vois que mon inflammation s'estome de jour en jour par contre mon corps se retrouve ko bien que je mange...

Répondre
avatar
Isa
12 janvier 2017 à 15:24

Oui, tu peux avoir un contre-cout au départ, du fait qu'enfin ton corps n'est plus en mode inflammation 24h/24 et donc il peut enfin souffler et se reposer, du coup je ressentais une fatigue et besoin de dormir intense.
Ou bien c'est une carence qui se manifeste.

Répondre
avatar
Anaïs L
13 mars 2017 à 14:45

Comme quoi, deux mois plus tard, les petits pois m'ont refait le même effet, battu par ko, petits pois vainqueurs !

Répondre
avatar
Isa
14 mars 2017 à 17:34

Une inflammation a malheureusement toujours les mêmes effets.

Répondre
avatar
15 mai 2017 à 10:34

Mias avec tout ses régimes, qu'est-ce que tu manges a la fin ?

Répondre
avatar
Isa
15 mai 2017 à 15:57

Plein de choix : protéines animales, graisses, légumes, fruits, etc... Il faut juste faire les bons choix dans chaque catégorie :)
Et supprimer d'autres catégories entièrement: gluten, produits laitiers...

Répondre
avatar
Marie P
5 juin 2017 à 20:11

Bonjour,
Cela fait 4 ans que je pensais avoir une candidose.(J'ai pris récemment du fungizone qui n'a eu aucun effet).
Mon problème a commencé avec une mauvaise alimentation(riche en sucres)et certainement la prise de pilule et divers antibiotiques :problèmes de peau surtout,acné,démangeaisons,diarrhées,mais pas vraiment de douleurs.Quand j'ai arrêté le sucre:très nette amélioration.je n'ai pas cherché plus loin.Plus tard, on m'a diagnostiqué un béance cardiale suite à des reflux.A la prise d'ipp mes symptômes sont un peu revenus(je n'en prends plus j'arrive à gérer en mastiquant bien mes aliments) puis on m'a donné un gros traitement antibio contre l'hélicobacter pilori?pensant bien faire j'ai commencé un régime alcalinisant(mais trop riches en aliments irritants)Là c'est la catastrophe:démangeaisons sur tout le corps,acné ,palpitations, diarrhées, pertes de poids,etc.Mais pas de diagnostic:pas d'Ige à la prise de sang,(aucune allergie)pas de candida.Malgré tout je me soigne depuis 4 ans avec un protocole anti candida (j'ai vu plusieurs naturopathes)car je vais beaucoup mieux mais c'est toujours là.J'ai une grosse carence en zinc qui ne remonte pas malgré la supplémentation.j'ai pris de la glutamine pendant 7 mois:aucun effet.Ce qui me perturbe c'est que les antibactérien naturels que j'ai pris me font de l'effet ce qui me fait penser au SIBO.Le stress aggrave aussi les choses.En tout cas je n'ai pas mal,et parfois c'est mieux je ne sais pas pourquoi.Ce qui ne me convient pas du tout ce sont les fritures(huiles chauffées)Sinon j'ai souvent des gaz surtout quand je mange des foodmaps.En tout cas je ne suis pas très crédible face aux médecins(que je ne peux plus encadrer).Tout ça me rend surtout dépressive mais j'essaie d'y croire encore.
Le régime AIP ne me parle pas trop d'autant plus que c'est quand même dangereux de ne plus manger de glucides.Bon j'arrête là.Pouvez- vous me donner votre avis si vous avez le temps?Merci.

Répondre
avatar
Isa
10 juin 2017 à 18:36

Bonjour Marie, j'ai bien lu ton histoire et je te remercie de me l'avoir partagé.
As-tu fait le test de la salive pour identifier ou non une candidose?
Et as-tu fait le test du bicarbonate de soude?

Pour ta carence en zinc, prends-tu du zinc encore actuellement? as-tu aussi mesuré ton niveau de cuivre?

Quant au régime AIP, il ne supprime absolument pas les glucides... Tu dois confondre là.

Répondre
avatar
Marie P
12 juin 2017 à 09:32

Bonjour et merci de me répondre!
Et félicitations pour votre courage.
Oui j'ai fait le test de la salive qui a toujours été négatif.Mais les divers questionnaires pour la candidose révèlent quand même un terrain favorable(ça ressemble aussi au SIBO)Et puis je n'ai jamais de mycoses vaginales.Du coup ma naturopathe s'oriente vers le problème acido-basique.Elle pense que je n'ai pas assez d'acide dans l'estomac.j'attends ses conseils mais je suis un peu perdue.Pour le bicarbonate je vais le refaire car j'ai fait 2 petits rots presque immédiatement et après rien du tout.(il faut faire un gros rot?)Pour le zinc je vais faire une prise de sang pour être sûre car j'ai fait un oligoscan et je doute un peu de la fiabilité d'autant plus que je n'ai pas de symptômes de carence.
Pour le régime AIP on ne mange plus de céréales ni de pommes de terres(un peu comme le GAPS)Quelques fruits seulement,c'est bien ça?J'essaierai peut-être(ma naturopathe n'est pas trop pour)Mais je trouve déjà dur toutes ces privations depuis 4 ans...surtout pour la vie sociale.Et puis j'ai un garçon de 9 ans ,j'aimerais tant qu'il me voie "normale"Autre chose:les symptômes sont aggravés quand j'ai mes règles(démangeaisons,etc...)et ça me démange aussi quand je prends mon antidépresseur(séroplex 5 mg)je rêve d'arrêter mais je suis trop fragile pour l'instant(d'ailleurs bravo pour votre mental)et puis je travaille seule à mon compte je ne peux pas être en arrêt de travail.
Avez- vous trouvé des liens psychologiques à la maladie?Je travaille beaucoup sur la question depuis des années:j'ai quitté mon compagnon l'été dernier dans l'espoir d'aller mieux.La relation était toxique(et elle l'est toujours)j'ai du mal à me protéger.

Répondre
avatar
Marie P
12 juin 2017 à 14:04

ps: oui je prends toujours du zinc 30mg par jour.

Répondre
avatar
Isa
16 juin 2017 à 12:59

Marie, si tu as fait 2 petits rots quasi immédiatement après avoir ingéré le bicarbonate de soude, tu ne manques absolument pas d'acide mais à contrario tu en as trop : Comment mesurer l'acidité de votre estomac et la corriger?.

Pour le zinc : prise de sang classique dans un laboratoire médical.

Oui, pas de céréale, pas de pomme de terre dans le régime AIP. Mais le régime AIP n'a rien à voir avec le régime GAPS.

Le Seroplex aggrave tes problèmes malheureusement : tourne-toi vers des produits naturels qui aident pour le moral tout aussi bien que le Seroplex pas recommandé du tout.

Répondre
avatar
Isa
16 juin 2017 à 13:01

30 mg de zinc par jour? c'est de trop : il ne faut pas dépasser 15 à 16 mg par jour, sans supplémentation en cuivre à côté.

Répondre
avatar
1 août 2017 à 07:40

bonjour isa, d'abord un tres grand merci pour le travail que vous faites.
Corinne, mon epouse vous lis assudiement et souffre du virus d ebstein barr et d'une tres forte fermentation dans le grele.
elle me demande aujourdhui de vous ecrire comme une ultime chance de survie, en particulier aujourdhui car ayant effectué un lavement au cafe vert jeudi dernier elle fut soulagée de ses violentes douleurs et alla aux selles que le lendemain.
vendredi dernier nouveau lavement le soir mais plus de selles depuis...
hier soir lundi 31.07 nouveau lavement mais tjrs pas de selles..
elle commence a vraiment paniquer..
en plus elle a perdu beaucoup de poids et s affaiblit de jour en jour.
et je ne parle pas du streptocoque qu'eele viens de decouvrir, probablement suite à sa colloscopie du mois de mars...
mille merci d'avance pour vos suggestion et aide
Didier pour Corinne

Répondre
avatar
Isa
1 août 2017 à 12:52

Bonjour Didier, je déconseille à ta femme de continuer ces lavements : très irritant et contre productif. Ils ne seront au mieux qu'un soulagement sur le très court terme, en agravant la situation sur le moyen et long terme.

Répondre
avatar
1 août 2017 à 14:22

Merci Isa pour votre réponse, du coup je ne sais comment la soulager... La personne sur les côtés lui est douloureuse et la respiration difficile, et surtout je veux éviter une nouvelle occlusion!!
Elle suit le traitement du docteur Donatini,
Son test respiratoire est
A jeun.
H2=0
Methylacetate: 70,5
2h après prise de sucre
H2=0
Methylacetate= 50.1
Et le test de salive révèle
Un virus ebstein barr ACTIF
Depuis très longue date si l'on se réfère aux douleurs depuis au moins 15 à 20ans et pour lesquelles elle a subit une ablation de la vésicule biliaire puis en 2008 un volvuls du colon à la jonction avec l'illion.
Et après chaque opération les douleurs sont restées très fortes et violentes.
En janvier 2015 elle a été diagnostiquée pour une gastrite nerveuse et inondée d'IPP jusqu'à décembre dernier ou elle a refait une oclusion qui s'est résorbée après 24h aux urgences.
Et re occlusion en mars cette année résorbée en quelques jours, examen coloscopie ensuite et toujours plus de brûlures d'estomac, peur de manger pour éviter les douleurs, perte de poids continu, streptocoque vaginal révélé semaine dernière probablement suite à la coloscopie....
Et nous voilà aujourd'hui dans une situation très délicate....
Ceci pour un bref résumé

Répondre
avatar
1 août 2017 à 14:33

sorry; lire la pression sur les côtes et non la personne...
merci

Répondre
avatar
Isa
2 août 2017 à 12:50

Ta femme a un taux de méthylacétate très élevé. Tout stagne au niveau de son estomac et se bloque : a-t-elle essayé les prokinétiques? : Les prokinétiques : pour le SIBO et la gastroparésie.

Répondre
avatar
4 août 2017 à 16:13

Bonjour Isa et merci pour la reponse.
je pensais avoir repondu mais j'ai du mal valider...
en fait le matin meme j'avais commandé le Herbiolys comme decrit dans la page sur les prokinetiques et Corinne viens de le receptionner ce matin.
Hier elle a passé un IRM pour deceler des anomalies abdominales et surtout rechercher des adherence suite à ses multiples operations,
Mais rien d'anormal n'a été détecté.
c'est deja une bonne chose de ce coté.

Répondre
avatar
4 août 2017 à 16:16

Corinne me demandais de poser la question suivante,
quel est ton opinion sur les poudres de champignons qui sont destinés à soigner le SIBO et EBV?

Répondre
avatar
Isa
5 août 2017 à 14:36

J'avais donné mon avis sur les champignons et mycelliums prescris par le docteur Donatini et ses thérapeutes dans le post ci : Pourquoi vous ne tolériez-vous pas les champignons et huiles essentielles?.

Répondre
avatar