Le "sans gluten" : une mode ou une maladie ?

A la question "Tu viens manger avec nous ?", ma réponse est à chaque fois la même :
"Désolée, je ne mange pas de gluten".
Et la réponse ne se fait alors pas attendre :
"ah oui, toi aussi, tu suis la mode du sans gluten !".
La mode du sans gluten….
Une "mode" popularisée par certains sportifs tels Novak Djokovic.

Mais est-ce que manger sans gluten est une mode ou bien plutôt une maladie ?



le "sans gluten" : une mode ou une maladie



Ayant souffert pendant des années de grosses douleurs digestives et de l’incompréhension de mon entourage, je suis bien placée pour répondre à cette question :



Le "sans gluten" : une mode ?


Aujourd’hui, le "sans gluten" est partout.

gluten free sans gluten


Il suffit d’aller dans n’importe quel supermarché pour voir que le sans gluten envahit de plus en plus nos rayons de supermarchés. Sans parler des magasins biologiques qui ont fait du sans gluten leur crédo.



rayon sans gluten
Rayon sans gluten





Le sans gluten existe sous toutes ces formes : pâtes sans gluten, pains sans gluten, gâteaux sans gluten, biscuits sans gluten, pizza sans gluten… on peut manger sans gluten ses aliments habituels ; en remplaçant seulement la farine de blé par ses équivalents sans gluten, j’ai nommé farine de riz, farine de quinoa, farine de millet, farine de châtaigne, etc…


Avec l’apparition des marques Schär, Allergo, Gerbré, le sans gluten est devenu un vrai commerce, et une véritable niche : car les gens sont de plus en plus sensibles à suivre une alimentation sans gluten et donc forcément les marques alimentaires se précipitent pour satisfaire cette nouvelle demande du consommateur !


les différentes marques sans gluten dans les supermarchés





Mais pourquoi un tel engouement face au "sans gluten" ? 


La mode du "sans gluten" trouve son point de départ dans l’engouement des célébrités et notamment les sportifs, dont Djokovic qui apparaît carrément dans les publicités pour les produits sans gluten.

Attention cependant à ne pas tout confondre : malgré le poids du business se cache en réalité une pathologie complexe.





Le "sans gluten" : une maladie ?


Oui, le sans gluten est avant tout une maladie : la maladie de cœliaque.

Et cette maladie existe bel et bien : elle est diagnostiquée via une prise de sang puis une coloscopie.

Cette maladie n’a aucun traitement à l’heure actuel : pour la personne ayant la maladie cœliaque, seul l’arrêt total du gluten peut lui rendre la santé.

A contrario, pour une personne atteinte de cette maladie, la consommation de gluten entraîne une réaction inflammatoire locale qui détruit la muqueuse intestinale, déclenchant des douleurs abdominales et troubles du transit.

La maladie cœliaque n’est pas une maladie à prendre à la légère : c’est une maladie auto-immune qui implique une ribambelle de douleurs si non traitée convenablement par l’arrêt total du gluten.

A l’heure actuelle, seulement 1% de la population européenne est diagnostiquée maladie cœliaque.

Et pourtant aujourd’hui, un nombre grandissant de personnes subissent chaque jour des douleurs et crises de colite après chaque repas : diagnostiquées "syndrome du côlon irritable / colopathie fonctionnelle", ces personnes n’ont pas les anticorps de la maladie cœliaque mais pourtant le gluten est responsable de la majeure partie de leurs douleurs.

C’est ce que les médecins nomment aujourd’hui : la sensibilité au gluten.





Les hypersensibles au gluten, non malades cœliaques


Le livre écrit par Julien Venesson : "Gluten : Comment le blé moderne nous intoxique" explique bien le problème de base : l’enquête de Julien Venesson montre qu’en éliminant le blé de votre alimentation, vous pourriez être en meilleure santé.

Pour réduire la faim dans le monde et augmenter les rendements, les agronomes ont profondément modifié les gènes du blé. Conséquence : ces blés modernes renferment un gluten qui pose beaucoup plus de problèmes à l’organisme que le gluten des variétés ancestrales.

Aujourd’hui, jusqu’à une personne sur trois aurait sans le savoir une sensibilité à cette protéine.

Jamais un médecin n’imaginera que le blé est responsable d’une fatigue chronique, de troubles de la digestion et de l’humeur, de maux de tête, d’arthrose, de vertiges, de neuropathies, ou de douleurs musculaires ! Et pourtant...

(Pour ceux qui s'intéressent au livre de Julien Venesson : "Gluten : Comment le blé moderne nous intoxique", c'est ici : Gluten Comment le blé moderne nous intoxique).





Le gluten : riche en FODMAP


Au-delà de la transformation du gluten moderne, le gluten a aussi un inconvénient : celui d’être riche en FODMAP.

Que sont les FODMAP ? FODMAP signifie
"Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols".

Les FODMAP désignent donc les types d’aliments qui peuvent être mal absorbés dans l'intestin grêle.

Et c’est la mauvaise absorption de ces composants alimentaires qui peut déclencher des symptômes, y compris des douleurs abdominales, des ballonnements, de la constipation et / ou diarrhée et des gaz excessifs chez les personnes ayant des sensibilités digestives.

Pour en savoir plus sur les FODMAP et comment cette classe d’aliment peut vous engendrer ballonnements, gaz, spasmes intestinaux et remontées acides : Que sont les FODMAP?






Conclusion : le gluten est un véritable problème


Éliminer toute trace de gluten de son alimentation : une nécessité pour certains, un choix délibéré pour d'autres. Entre les véritables intolérants et les accros aux régimes en quête d'une nouvelle solution miracle, le régime sans gluten rencontre de plus en plus d'adeptes.

Mais il ne faut pas que ce phénomène de mode fasse oublier ceux qui souffrent de maux divers à cause de ce gluten.

Alors :
A tous ceux qui souffrent de maux de ventre, douleurs aux intestins, colites, côlon irritable, maladies auto-immunes, la première action à entreprendre est de stopper le gluten : au bout d’1 mois sans gluten, votre système digestif pourra enfin vous dire merci !



Ressentez-vous des douleurs après avoir mangé du gluten?
Avez-vous essayé d'arrêter le gluten?
Avez-vous ressenti un mieux en arrêtant le gluten?

Partagez votre expérience avec le gluten.



PARTAGEZ CET ARTICLE

Auteur:

Malade depuis 4 années de colopathie fonctionnelle, SIBO, candidose, brûlures d'estomac, reflux, je m'en suis moi-même sortie. Je vous fais partager sur ce blog tous les moyens qui m'ont permis de m'en sortir.

N'oubliez pas de vous abonner à ce blog : Abonnement au blog Guérir ses Intestins, ainsi que sur mes réseaux sociaux : Ma page Facebook / Ma page Twitter / Ma page Google+ / Ma page Pinterest / Ma page Instagram

Post Précédent
Post Suivant
3 juillet 2016 à 01:30

Je pense,qu'au dela de ce phénomène de mode, les gens ne sont pas assez stupides pour suivre un régime sans raison. S'il y a autant de personnes qui se mettent à suivre ce régime c'est justement parce qu'ils ont aussi des problèmes/symptômes (plus ou moins graves). Donc il y a clairement un problème quelque part avec l'alimentation moderne.

Personnellement je viens de manger du gluten pour la première fois depuis 1 mois, et bien je peux dire que çà faisait longtemps que je n'avais pas autant eu mal au ventre, et le ventre aussi gonflé.

Répondre
avatar
Isa
3 juillet 2016 à 12:02

Je mettrai un bémol à ton argumentation : j'ai déjà entendu des gens en parfaite santé envisager de suivre un régime sans gluten parce qu'on leur a dit que ça allait leur protéger leur santé sur le long terme. Et le gros souci de ces personnes là est qu'elles vont alors se nourrir des produits sans gluten des marques commerciales Shar, Allergo et compagnie dont les ingrédients sont parfois encore pire que ceux des produits avec gluten et avec 1000 lignes d'additifs et d'excipients ! (donc pour la santé ce n'est vraiment pas mieux).

Concernant ta reprise du gluten, une étude scientifique a montré que lorsqu'une personne sensible au gluten reprenait du gluten, les maux revenaient mais surtout les conséquences et réparation prenaient alors plusieurs mois voir année. Donc si tu souffres de douleurs digestives aigues, je te conseille de rayer à jamais le gluten de ton alimentation.

Répondre
avatar
3 juillet 2016 à 15:28

Pour ma part je trouve çà difficile d'arrêter le gluten lorsque l'on est pas intolérant, mais je suppose que tu as raison certains sont prêts à le faire s'ils pensent que c'est pour la santé.

Sinon je n'avais pas vraiment repris le gluten, j'étais dans une situation exceptionnelle où j'ai dû faire une passe à mon régime. A priori j'aurai tendance à penser que mon intolérance au gluten serait dû au candida, donc il me semblait qu'une fois guérit du candida on pouvait de nouveau manger de temps à autres du gluten ?

Répondre
avatar
Isa
3 juillet 2016 à 17:22

Je suis d'accord avec toi : alors même que le gluten me conduisait à chaque fois à l'hôpital, je continuais à en manger. Donc je fais parti des personnes qui ne choisirais pas un régime si je n'en avais pas "la contrainte du corps". Mais certaines personnes mangent bio parce qu'elles veulent prendre soin de leur santé, eh bien c'est pareil pour le "sans gluten". Néanmoins, la majeure partie de ces gens mangent des produits industriels sans gluten de marque Schar et compagnie, et avec la conscience tranquille alors que ce sont de pires choix. Alors oui pour un régime sans gluten, mais un régime à base de choses naturelles, qui aurait alors un sens.

Non, ton intolérance au gluten n'est pas dû au candida, mais au leaky gut. Et non, le problème est bien plus complexe que cela : ton intolérance au gluten peut justement être la cause de ton leaky gut et invasion bactérienne. Alors en remanger, ce serait dans ce cas comme le serpent qui se mort la queue...

Répondre
avatar
4 juillet 2016 à 10:43

Waah çà veut dire que personne n'a réellement guérit de son intolérance au gluten complètement jusqu'à maintenant ? Y a de quoi devenir dépressif si on ne peut plus être 'normal'.

Répondre
avatar
Isa
4 juillet 2016 à 20:32

Je pense que tu prends le problème à l'envers. Manger du gluten implique retrouer les muqueuses intestinales et reformer le leaky gut. Et ceci, même si tu as réussi à l'éradiquer et réparer tes parois, cela sera toujours en mode silence près à revenir si tu l'impactes à nouveau.

Répondre
avatar
15 septembre 2016 à 15:41

Bonjour Isabelle.
Je souffre depuis de nombreuses années de douleur désagréable de l'intestin et de selle liquide (Le matin surtout) et après chaque repas.
Je souffre aussi de remontée acide et d'aérophagie après certaines consommations (pains, bonbon acide).
J'ais décidé de suivre un régime sans gluten et j'ai arrêté de fumer depuis 2 ans.
Il y a de l'amélioration mais je ne pense pas que le gluten sois la cause mais plutôt une conséquence.
Je voudrais connaitre votre avis sur ses différents points.
en espérant une réponse je vous souhaite une bonne journée.

Répondre
avatar
Isa
18 septembre 2016 à 12:46

Bonjour, c'est bien d'avoir arrêté le gluten et la cigarette, mais à mon avis ce n'est pas suffisant, c'est pour cela que tu n'as pas eu l'amélioration totale souhaitée et que tes douleurs ont diminué mais pas disparues.

Moi-même, au départ, je n'avais stoppé que le gluten, puis le lactose.
Mais mon état continuait à se dégrader, et pas du tout à s'améliorer.

Si tu lis les différents posts de mon blog, tu auras des pistes pour aller plus loin et améliorer peu à peu ton état. Et n'hésite pas si tu as des questions à me les poser au fil de tes lectures des posts

Répondre
avatar