Retracer tout mon parcours : la remontée

Ma remontée...







Il est temps de vous décrire la dernière partie de mon parcours, à savoir la remontée :



J’arrive à me sevrer petit à petit des IPP


C'est une étape douloureuse mais essentielle, car si vous continuez à prendre des IPP pour soulager vos brûlures d'estomac, vous ruinez votre flore intestinale, et détruisez peu à peu vos intestins à chaque prise.
Sans parler des autres effets secondaires des IPP : ostéoroporose, carence de calcium, carence de vitamine B12, candidose, SIBO, etc.

Pour me sevrer des IPP, voici comment j'ai procédé :




 Comment je me suis sevrée des IPP






Je continue à modifier mon alimentation et à faire des recherches


Je continue à modifier mon alimentation, j’achète énormément de bouquins et je passe mes journées à apprendre sur la santé, je découvre les FODMAP, le SIBO, les tests pour déceler ses intolérances alimentaires, l’histamine, le leaky gut (hyperméabilité intestinale).

Je comprends que la France a 100 ans de retard par rapport aux Etats-Unis : je me tourne donc vers là-bas, pays où je sais qui s’y trouve ma réponse.

Je découvre ainsi de nombreux régimes alimentaires et protocoles de compléments reconnus pour guérir ses maladies.

Je découvre que le syndrome du côlon irritable n’existe que dans la bouche des médecins quand ils ne savent pas ce que l’on a, et ne veulent pas dire « je ne sais pas ».







Mais à côté de cela, je commets encore des erreurs



  • A prendre des antibiotiques que l’on me prescrit pour combattre le SIBO, 
  • A faire des erreurs alimentaires parce que je ne trouve pas encore mon régime alimentaire à 100%.



Et malheureusement dans cet ensemble de douleurs digestives, soit on fait du 100% sans erreur et l’on commence à guérir, soit il suffit de 0.00001% d’erreur pour que l’on patauge, avec 1 pas en avant pour 1 pas en arrière, et donc finalement du surplace et aucune avancée.






Mon régime de guérison



Finalement, après 1 an d’essai de divers régimes alimentaires, je suis à bout :

  • moralement je n’ai pratiquement plus aucun espoir d’aller mieux 
  • et physiquement les douleurs ont eu raison de moi.


Je pense à la solution finale : alimentation par intraveineuse à l’hôpital : Une hospitalisation mardi?

Mais même ça, ils ne sont pas capables de le faire ; pour comprendre, allez lire mon post à ce sujet : Avancer PAS à PAS

Et donc, je devais trouver une solution.





Et c’est là que j’ai compris que ma solution, je l’avais au final déjà trouvé : le régime AIP.





Car : en croisant les tableaux de mon alimentation avec mes douleurs, je pouvais constater que les aliments qui me faisaient le plus de mal étaient justement les aliments non AIP (pommes de terre, riz, graines, céréales sans gluten, noix, légumes secs, haricots verts : aliments que je mangeais quotidiennement et qu’à chaque fois que je les enlevais, mes douleurs diminuaient énormément).


Vous allez trouver ça fou, mais je ne connaissais absolument pas le régime AIP avant : donc en définitive, j’ai listé moi-même les aliments qui m’enflammaient (les aliments non AIP), sans connaître le AIP !


Mon corps lui-même m’a fait comprendre et apprendre le AIP en définitive !!



Mais finalement ce régime, si je l’avais connu avant, aurait dû être une évidence : car j’étais en inflammation massive et ce régime s’adresse justement aux personnes ayant des maladies inflammatoires (AIP = auto Immune Protocol).

Pour rappel, à ce moment-là, j’étais sous régime pauvre en FODMAP, pauvre en histamine.
2 régimes associés qui me soulageaient déjà beaucoup.


  1. Pauvre en FODMAP me permettait de ne plus avoir de gaz, ballonnements au quotidien.
  2. Pauvre en histamine me permettait de ne pas avoir de réaction histaminique (et je suis extrêmement sensible, mon niveau de tolérance à l’histamine est très faible).



Il ne me restait donc plus que la composante inflammatoire intestinale à calmer.
D’où la place du régime AIP en plus.

Je me dirigeais donc vers mon salut : le régime AIP, pauvre en FODMAP, pauvre en histamine.


Allez lire ce post : Le régime AIP (Auto Immune Protocol) et régime d'élimination





Mon engagement pour guérir : le régime AIP, pauvre en FODMAP, pauvre en histamine



Malheureusement, à ce moment-là j’étais tellement à un niveau inflammatoire élevé, que je devais calmer le jeu avant de pouvoir remonter la pente.

Je décidais donc de ne manger que les quelques aliments que mon corps tolérait encore.

Ces aliments furent assez facile à trouver, car comme je vous le disais, depuis le début de mon combat je tenais à jour un fichier alimentaire pour trouver les aliments coupables de mes douleurs.

Donc il était facile de comprendre par tous ces tests, essais alimentaires que les seuls aliments qui passaient encore étaient : patates douces, huile de coco désodorisée, carottes cuites (en quantité à volonté).


15 jours après : il a fallu 15 jours de ce régime avec ces 3 aliments pour qu’enfin mon corps commence à tolérer petit à petit la réintroduction d’autres aliments.

Au départ, j’ai pu réintroduire du poulet (bio), puis ensuite d’autres viandes (pauvres en histamine), puis d’autres légumes (pauvres en histamine), etc.

Petit à petit, mon corps se reconstruisait, et je tolérais de plus en plus d’aliments, avais de moins en moins de douleur.

Je continuais dans mon régime AIP, pauvre en FODMAP, pauvre en histamine et au bout de 1 mois je pouvais quasi tout remanger (à condition de respecter le AIP + pauvre en FODMAP et histamine) et sans plus de douleur.

Je guérissais enfin.







Ma dernière erreur en date


Le 1er février, je vous ai écrit un post sur le candida vous annonçant que le candida albican était revenu, que je souffrais à nouveau de douleurs aigues : Etes-vous atteint par le candida albican?

J'ai mentionné la prise d'hormones. Oui les hormones m'ont fait du mal, mais surtout au niveau du foie finalement. Niveau candida albican et niveau inflammations et douleurs intestinales, ce n'était pas les hormones les coupables. 

Le 20 janvier, j'avais craqué pour une cuillère d'un aliment non AIP : quelques grains de riz.

J'ai voulu minimiser cet impact, mais en définitive je peux vous certifier que c'est bien ce riz qui m'a valu après les 15 jours les plus horribles de ma vie : moi qui avait retrouvé une vie normale, sans pratiquement aucune douleur digestive, voilà que j'étais prise de rages de sucre abominables, de douleurs digestives aigues, et surtout retour à un ventre de femme enceinte de triplées, et inflammation dans tous les membres : saignements de nez, blocages musculaires, incapacité de marcher... 

Car oui, quelque soit l'aliment AIP que je re-teste, j'ai à chaque fois les mêmes douleurs et symptômes inflammatoires généralisés dans tout le corps.

Je vous fais part de cette erreur non pas pour me plaindre (car après tout c'est moi, tête de linotte qui ait mangé ces grains de riz!!), mais pour vous montrer l'impact d'une transgression à un régime de guérison.


Cela m'a valu 15 jours d'arrêt maladie clouée au lit de douleurs.


Aujourd'hui, j'ai retrouvé mon état comme avant cet écart (ouf !). 
Au prix d'un retour à mon régime de guérison sans aucun écart, et de compléments alimentaires pour réparer mon erreur de parcours.



Mais je peux vous le dire et signer : 

LE REGIME AIP EST POUR MOI UN ENGAGEMENT A VIE


Et je terminerai avec une citation du docteur Ann Wigmore :


Traduit en français :

"La nourriture que vous mangez peut être à la fois la meilleure et plus puissante forme de médecine ou bien le plus lent des poisons..."



Et elle a entièrement raison !!!



Nota Bene : mes prochains posts, je vous prépare un mode d'emploi complet de toutes les étapes à suivre pour guérir, du verdict de la maladie jusqu'à la guérison et l'atteindre.

Avec la liste de tous les examens à effectuer, etc.

Je vous prépare aussi un tableau avec la liste des aliments que l'on peut manger lorsqu'on suit le régime AIP+pauvre en FODMAP+pauvre en histamine.




Dites-moi si ces 2 sujets de posts vous intéressent (ou sinon je ne les ferai pas).

Et n'hésitez pas à si vous avez des questions.



PARTAGEZ CET ARTICLE

Auteur:

Malade depuis 4 années de colopathie fonctionnelle, SIBO, candidose, brûlures d'estomac, reflux, je m'en suis moi-même sortie. Je vous fais partager sur ce blog tous les moyens qui m'ont permis de m'en sortir.

N'oubliez pas de vous abonner à ce blog : Abonnement au blog Guérir ses Intestins, ainsi que sur mes réseaux sociaux : Ma page Facebook / Ma page Twitter / Ma page Google+ / Ma page Pinterest / Ma page Instagram

Post Précédent
Post Suivant
14 février 2016 à 18:33

Quel parcours, bravo !
Je suis d'accord avec toi, les "écarts" se paient toujours...
Par curiosité, combien de jours de diet pour ne plus avoir un ventre de femme enceinte de triplées ?

Répondre
avatar
Isa
14 février 2016 à 21:00

Au moins 15 jours minimum.

Répondre
avatar
14 février 2016 à 21:22

Oh super tes posts !! comme toujours :-) merci à toi.
Je vote en 1er pour le tableau des aliments que l'on peut manger et le 2ème pour le mode d'emploi complet. Moi çà m'intéresse tout çà !! :-) merci encore à toi et bon courage pour la suite.

Répondre
avatar
15 février 2016 à 02:41

Cc Isa, je suis ravie vraiment de voir que c'est reparti ds le positif!!!!!!!!
Merci encor par çe post qui explique vraiment bien symptômes effet action recherches....grâce à toi chacune ici avance comprend et envisage solution pour aller mieux. Ton tableau des aliments m'intéresse fortemt...celui du mode d'emploi complet des étapes je veux lire ca aussi!!!! Merci bon travail pour tt Ca etre a tres vite

Répondre
avatar
15 février 2016 à 15:23

j ai trouve un site tres interessant beaucoup d information avec liste des medicaments a ne pas prendre enpour allergie histamine allez sur mastzellaktivierung info leur site est assez long a lire mais donne plein de conseil je suis le regime depuis quelque jours patate et riz ventre plat plus de constipation moins de douleur j ai du arrete le regime aip car je suis trop sensible aux salycate meme en mangeant que 200 gr par jour de carotte les douleurs empirees j avais la peau trop rouge je suis alle sur un aute site produit iode a ne pas prendre en cas hypersensible histamine pas anti inflamatoire anti douleur sirop pour la toux et certain antibotique comment avez vous su decouvert que vous etiez hypersensible a histamine diagnostic pose entre un mois et plus de 20 ans les medecins sont ecoeurant bon courage a tous

Répondre
avatar
15 février 2016 à 15:53

Merci pour tous ces conseils, très intéressée pour le tableau et le mode d'emploi.

Répondre
avatar
Isa
15 février 2016 à 22:22

C'est noté ; par contre il est possible que je publie dans le sens contraire ces deux posts, cela dépendra que mon inspiration du moment, et mon envie d'écrire, ah ah :-)

Répondre
avatar
Isa
15 février 2016 à 22:23

Coucou Sandrine, je suis contente que mes posts te plaisent.
Et oui, c'est reparti dans le positif à fond la caisse : là je suis à 4 mois de régime (avec juste mon petit écart nul de fin janvier), et je n'ai quasi plus aucune douleur. Je revis! Je souhaite à tout le monde de connaître cela.

Répondre
avatar
Isa
15 février 2016 à 22:27

Salut Véronique, je ne connais pas ton site.
Le régime pommes de terre et riz, nombreux gastro-entérologues me l'avaient conseillé et je mourrai avec personnellement; mais tant mieux si pour toi il marche.

Oui, surtout pas d'iode en cas d'intolérance à l'histamine !

Pour diagnostiquer l'intolérance à l'histamine, j'ai fait un examen en laboratoire médical, je mettrais le nom du test et où je l'ai effectué dans un prochain post.

Répondre
avatar
Isa
15 février 2016 à 22:27

De rien, ok c'est noté :)

Répondre
avatar
16 février 2016 à 14:04

Comme d'habitude article et parcours très intéressants! Dis-moi que penses tu des métaux lourds dans l'organisme? Je suis sûre qu'il y a un lien direct ou en tout cas couplé exemple gluten + métaux lourds, etc..J'ai pris de la chlorelle il y a quelques années mais trop fort pour ma part! Après il y la chélation (détox dans un centre spécialisé des métaux lourds), bref peut-être que tu connais déjà tout ce que j'ai cité;) Bonne journée à toi

Répondre
avatar
17 février 2016 à 16:11

Coucou Isa ;-)

Un immense merci pour avoir retracer tout ton parcours, tu es une femme combative, pleine de courage qui mérite cette guérison et bien plus encore...

Ces deux posts que tu proposes m'intéressent fortement.

Pourrais tu nous dire quelle est la prise de sang que tu avais fait concernant l'intolérance à l'histamine stp?

Merci d'avance et encore bravo pour ce travail d'acharnée.

Répondre
avatar
Isa
17 février 2016 à 21:49

Les métaux lourds sont en effet liés, et souvent à cause d'un traitement médicamenteux ou vaccins. Mais pareillement, la chlorella et spiruline sont pour moi bien trop forts. En voulant tuer les métaux lourds, on me tuait en même temps, lol.

Répondre
avatar
Isa
17 février 2016 à 21:51

C'est noté pour les 2 posts :)
Merci pour tes mots, ils me vont droit au coeur.
Concernant la prise de sang pour l'histamine, je vais prochainement faire un post dessus, je mettrai le nom du laboratoire et le nom de l'examen que j'ai pratiqué pour connaître cette intolérance.

Répondre
avatar
13 mars 2016 à 16:57

Bravo et merci pour ce témoignage très touchant et généreux... Ce qui me rend triste dans cela c'est que vous n'ayez pas trouvé de thérapeute qui vous conseille correctement! Je suis naturopathe (et praticienne en hydrothérapie du côlon) et beaucoup des solutions que vous avez courageusement du trouver toute seule après toutes ses souffrances, sont des choses que je conseille énormément à des patients présentant des troubles digestifs importants et "inconnus", et des pathologies inflammatoires en général. L'intestin est vraiment la pierre angulaire de la santé, et il faut en parler! Merci encore Isabelle

Répondre
avatar
Isa
14 mars 2016 à 20:34

Bonjour Anne-Lise, et pourtant ce n'est pas faute d'en avoir consulté énormément. Mais je pense que la meilleure solution vient de nous finalement.

Répondre
avatar
13 juin 2016 à 10:44

Bonjour Isabelle,
Je galère aussi depuis des années mais bien plus que 3 ans... 😢 Je me reconnais toutefois dans tous les symptômes et surtout celui de femme enceinte qui ne me quitte plus. Et ce n'est pas que visuel mais bien handicapant.
J'ai commencé à lire des articles de votre post. Mais j'ai tellement de symptômes qui peuvent correspondre au candida aux intolérances fodmap etc. que je ne sais plus où j'en suis et moralement déprimée et impuissante même quand j'essaie d'être combative et de m'y tenir. J ai essayé d'éliminer des trucs mais sans jamais d'amélioration donc de piste sur ce que j'ai. Même si je me vide l'intestin en buvant de l'eau salée je suis gonflée à mort ensuite. Quand un aliment correspond au régime sans gluten il correspond pas à celui sans fodmap ou il constipe. Quand il ne constipe pas il fait des gaz équitation ballonnemebts... Bref je ne sais par quel bout le prendre et votre post liste des etapes et des tests à faire ou des démarches à suivre m'intéresse grandement... Bien qu'on m'ait dit que les tests pouvaient rendre encore plus parano et servir à rien!
J'en peux tellement plus que j'ai décidé de tout essayer mais de manière séquentielle pour ne pas tomber dans les essais foireux qui font que le 0,001% d'erreur dont vous parlez peut tout faire foirer et personnellement m'empêche de croire à tout espoir de guérison.
Avez vous fait ces articles et si oui avez vous un lien sur votre blog à me donner pour le trouver ?

Merci d'avance et surtout merci pour ce blog et de partager vos expériences pour aider les autres
Aurore
Mon e-mail : Lowaur@gmail.com

Répondre
avatar
Isa
13 juin 2016 à 12:47

Bonjour Aurore, je comprends ton désarroi car je l'ai déjà connu dans le passé. Oui, tout à fait, j'ai bien écrit ces posts, je te donne les liens ci-après :
http://vivreavecuncolonmalade.blogspot.fr/2016/02/comment-trouver-regime-alimentaire-pour-guerir.html
http://vivreavecuncolonmalade.blogspot.fr/2016/02/diagnostic-syndrome-du-colon-irritable-que-faire.html

N'hésite pas si tu as la moindre question, et "farfouille" dans mon blog car nombreux sont les posts pouvant t'aider et t'aiguiller.

Répondre
avatar
20 juin 2016 à 02:23

👏🏻👏🏻👏🏻 à Isa pour tt çe qu'elle ns informe ici....d'ailleurs sympa le nouveau style mise en page!
Je suis ds le même cas que Aurore qui a posté plus haut...mes je maide de tôn blog alors merci...
Dis nous commént tu vas Isa??? A très vite.

Répondre
avatar
Isa
20 juin 2016 à 18:01

Coucou Sandrine, ah cela me fait plaisir que tu aies remarqué le nouveau style du blog et qu'il te plaise :)
Bises à toi.

Répondre
avatar
16 juillet 2017 à 12:47

Bonjour Isabelle
Depuis que j ai decouvert ton blog j ai a nouveau un petit espoir de guerison (ton parcours,ta motivation puis ta guerison)...mais jene sais pas par quel bout prendre les choses.Je suis desespere,isole.Dans ton malheur tu as eu la chance de pouvoir identifier les aliments deleteres pour ma part j ai le ventre gonfle et douloureux 24h sur 24 et je ne sais que faire et ce depuis 2 ans.
Enseignant, je suis en arret maladie depuis 1 an apres une mise en disponibilite pour convenance personnelle (j ai donc perdu mon poste) avec des perspectives sombres car mes pbs ne sont pas reconnus...
Je serais tres heureux d avoir un avis eclaire,en fait juste une petite lueur qui me permette d avancer.
Benoit 53 ans

Répondre
avatar
Isa
16 juillet 2017 à 14:05

Bonjour Benoit, j'ai aussi été dans la même situation que toi, en arrêt maladie, à avoir mal tout le temps et ne pas savoir quel bout prendre et aussi les aliments coupables. C'est parce que tu es trop inflammé et inflammes trop ton corps au quotidien que tu n'arrives pas à déterminer les coupables.
J'ai envie de te dire que la base pour débuter serait de :
1. arrêt du gluten et produits laitiers
2. mise en place du régime pauvre en FODMAP.
Ensuite, tu peux aussi passer le test respiratoire du SIBO.
Tout cela déjà est une base et un début.

Répondre
avatar