De quoi souffrez-vous : candida albican ou SIBO?

Nombreuses sont les personnes qui confondent candida albican et SIBO, et assimilent les 2 pensant qu'il s'agit de la même chose.





Mais je voudrais bien vous expliquer ces 2 maladies, car il ne s'agit en définitive PAS de la même chose :


Les points communs entre le SIBO et le candida


Commençons déjà par les points communs entre ces 2 maladies :

  • Le candida et le SIBO sont 2 maladies liées à un problème au niveau des bactéries de notre organisme.
  • Le candida et le SIBO sont 2 maladies qui prolifèrent en se nourrissant du sucre que l'on mange.

Et niveau point commun, cela s'arrête là.

Car tout le reste les sépare :






Les différences entre le SIBO et le candida


  • Le candida albican est lié à des MAUVAISES bactéries que l'on a dans son colon.
  • Le SIBO est lié à une prolifération de BONNES bactéries mais au MAUVAIS endroit (dans l'intestin grêle au lieu d'être dans le colon).



En gros, une personne normale a :

  1. Dans le colon : un nombre de bonnes bactéries bien plus important que de mauvaises bactéries.
  2. Dans l'intestin grêle : quasi aucune bactérie dans l'intestin grêle.


Une personne qui a le candida albican a :

  1. Dans le colon : un nombre de mauvaises bactéries (les fameux candida) bien plus important que de bonnes bactéries.
  2. Dans l'intestin grêle : quasi aucune bactérie dans l'intestin grêle.


Une personne qui a le SIBO a :

  1. Dans le colon : un nombre de bonnes bactéries bien plus important que de mauvaises bactéries.
  2. Dans l'intestin grêle : une prolifération (quantité anormalement importante) de bactéries dans l'intestin grêle.



Et une personne qui a le candida albican et le SIBO a "le droit" à la totale : 


et les mauvaises bactéries dans le colon, et les bactéries qui ne devraient pas être présentes à cet endroit du corps dans l'intestin grêle.




Alors, la question est :


Comment se sortir de tout cela?


Les règles communes à ces deux pathologies est bien évidemment : aucun sucre, aucune levure, aucun champignon, aucune moisissure car ces maladies prolifèrent grâce à ces substances que l'on mange.


Mais après, la formule gagnante n'est plus la même :


  • Pour venir à bout du candida : on doit faire mourir les bactéries puisque ce sont de mauvaises bactéries.

  • Pour venir à bout du SIBO : les faire mourir ne suffit pas puisque les bactéries qui sont dans l'intestin grêle ne sont pas des mauvaises bactéries mais des bactéries qui sont à un endroit où elles ne devraient pas être : leur lieu de résidence normale est le colon, et là elles siègent dans l'intestin grêle, faisant que le moindre aliment avalé n'a même pas le temps de parvenir au colon que déjà cela fermente, ballonne, se bloque et prolifère.


Donc la clé du traitement de guérison du SIBO est focalisée sur 2 points :

  1. Stopper la prolifération bactérienne (donc arrêt des aliments qui l'alimentent).
  2. Faire bouger ces bactéries de l'intestin grêle (lieu où elles sont actuellement) vers le colon (lieu normal où elles devraient être). 
Et c'est là toute la difficulté supplémentaire du SIBO.




Nota Bene :

Maintenant vous comprenez mieux pourquoi le SIBO s'appelle le SIBO.
SIBO pour "Small intestinal bacterial overgrowth", qui en français quand on le traduit donne : "Prolifération bactérienne dans l'intestin grêle"...

PARTAGEZ CET ARTICLE

Auteur:

Malade depuis 4 années de colopathie fonctionnelle, SIBO, candidose, brûlures d'estomac, reflux, je m'en suis moi-même sortie. Je vous fais partager sur ce blog tous les moyens qui m'ont permis de m'en sortir.

N'oubliez pas de vous abonner à ce blog : Abonnement au blog Guérir ses Intestins, ainsi que sur mes réseaux sociaux : Ma page Facebook / Ma page Twitter / Ma page Google+ / Ma page Pinterest / Ma page Instagram

Post Précédent
Post Suivant
27 décembre 2015 à 20:30

bon je sais que je n'ai pas le SIBO mais bien le candida ce qui est pénible aussi :( merci pour ces precisions je comprends mieux

Répondre
avatar
Isa
27 décembre 2015 à 20:45

Contente que mon post t'éclaircisse :)
Oui, aucun des 2 n'est facile, moi j'ai les 2 alors qui peut faire mieux !

Répondre
avatar
28 décembre 2015 à 10:48

Les deux aussi mon capitaine.... avec une cause première... car bien que ces troubles soient qualifiés de fonctionnels et soient liés à des déséquilibres; ils ont tjs une emprise organique. Fonctionnel pour les médecins ça vient quand ils ne peuvent plus décemment avoir recours à la cause psychiatrique.
Des symptômes, des bilans anormaux qu'ils ne savent pas expliquer : "c'est fonctionnel" et hop le tour est joué vous pouvez renter chez vous ça ne nous concerne pas.. D'ailleurs il vaut mieux rentrer chez soi, c'est moins risqué qu'à l'hôpital...
Enfin maintenant que j'ai au moins une explication organique; cause ou conséquence ? Je suis (enfin) reconnu comme malade... Bref c'est quand les choses sont devenues irréversibles que vous êtes pris en compte.

Il y a un aspect que vous n'avez pas abordé et qui me semblerait très pertinent et instructif pour les malades; c'est le coût à votre charge de toutes vos démarche pour être (un peu) soulagée, sans compter votre belle énergie qui transparait dans votre blog.
De mon coté, je commence à réduire la voilure car malade depuis presque 4 an et seul, évidement, financièrement, ça commence à ne plus suivre. De plus, habitant dans un désert médical, c'est 100 km pour consulter certains spécialistes et 2 semaines pour un rdv chez la jeune généraliste roumaine à peine installée (enfin celle dont personne ne veut, autres sont saturés)... Autre exemple l'hôpital n'a pas de radiologue donc vous faites un cliché ou un tdm et faut l'amener à votre médecin pour l'interprétation... (et je connais la compétence des généralistes en ce domaine....)enfin tout ça pour illustrer un peu la galère...
Pour le commun (et pour la sécu et le médical...) quand je parle de mes traitements c'est du confort... Et pourtant, je n'ai jamais été aussi mal. D'ailleurs les gens autour de moi ayant des maladies graves mais reconnues sont svt en bien meilleur forme que moi...

Bref c'est un véritable parcours du combattant et quand on est malade ça devient vite désespérant...

Désolé, je devais avoir besoin de vider le sac, il était bien lourd ce matin :)

Répondre
avatar
Isa
28 décembre 2015 à 11:17

"c'est quand les choses sont devenues irréversibles que vous êtes pris en compte." : c'est totalement la vérité, malheureusement...

Je n'ai pas abordé le coût car clairement je me suis ruinée... J'évaluerais à environ 5000 euros pour cette année, à ma charge.... Mais comme je l'ai dit, j'étais prête à tout pour m'en sortir, car c'était la seule solution, pour retrouver une vie normale. Une vie sans douleur.

Je comprends ta galère supplémentaire, j'ai de la chance sur ce point, habitant une grande ville. Mais on peut avoir accès à tous les médecins, et finalement se retrouver à devoir se soigner seule et s'en sortir et tout apprendre par soi-même. Donc au final...

Prends-tu des traitements à l'heure actuelle?

Tu as bien eu raison de vider ton sac, et tu peux te décharger autant que besoin sur mon blog, avec plaisir si je peux t'aider !

Répondre
avatar
29 décembre 2015 à 06:01

bonjour, merci pour l'article trés clair.
Deux questions : comment faire poser le diagnostic, qui sera médicalement non opposable? je veux dire : par où commencer?
Et quel traitement en dehors de l'alimentation?

Répondre
avatar
Isa
29 décembre 2015 à 12:04

Pour le candida : l'examen des selles. Mais il faut avoir déjà un bon grand niveau de candidose pour que l'examen détecte le candida.
Pour le SIBO : le test respiratoire. Va lire mon post sur le test : http://vivreavecuncolonmalade.blogspot.fr/2015/06/tests-respiratoires-breath-test.html

Pour le traitement, il n'y a pas de traitement générique, mais un traitement adapté pour chaque cas et personne. Et c'est ça le problème, les médecins donnent un traitement générique sans tenir cas du terrain de la personne. Ce qu'elle tolère, ce qu'elle a déjà essayé, ses antécédents, ses douleurs, etc. Ce qu'elle mange aussi.

Répondre
avatar
30 décembre 2015 à 17:42

Il y a peut être une constante entre les deux c'est l'alimentation qui les nourrit, les sucres en tête (ce n'est pas pour rien que la guérison passe par un régime), le problème étant bien évidement comme le précise Isa que chaque cas est particulier ça serait trop facile sinon...

Isa,

Pour la question des coûts ça ne m'étonne pas; j'en suis à 3000 € cette année. Mais comme tu le dis, si on veut s'en sortir... par contre c'est clair que vu que je n'ai plus de revenu depuis 3 ans ça va être difficile en 2016...

Pour les traitements, je prends à peu prés tout ce que tu as listé et que donc tu as pris; à savoir les complémentations vitaminiques, oméga 3 etc, de l'argile,du sulfate de magnésium, divers anti-oxydants cellulaires en cure : la malabsorption induisant des carences induisant des oxydations très fortes... de quoi fortifier et protéger le foie et la vésicule etc... Tout cela naturel bio et de qualité vu que, par exemple les molécules de synthèses ne sont pas efficientes (avec tjs l’hypothèse causale dextrogyres vs lévogyres). je précise que je suis un peu du métier (un bout de carrière dans un labo pharmaceutique).
Seules spécialités remboursables et encore pas à l'équilibre qu'il faudrait: les enzymes pancréatiques (dans mon cas, l'aspect auto-immune le touche avec l'estomac, les voies biliaires et le duodénum....)et les antalgiques (morphiniques et un peu de paracétamol pas terrible pour le foie mais....)Une pointe d’homéopathie en plus.
Pour les douleurs l’ostéopathe fait des miracles de courte durée et l'autosuggestion (auto-hypnose) quand je suis en forme mais ça se fait rare...

Répondre
avatar
Isa
30 décembre 2015 à 20:53

Tout à fait, le point commun entre les deux est l'alimentation, qui est de la bonne nourriture pour les bactéries.
C'est certain, c'est un coût énorme, j'ai aussi été en arrêt maladie pendant 3 années sans revenu, alors je sais ce que tu vis.
Les produits que tu prends et que tu cites, je ne les prends plus aujourd'hui donc si tu en as besoin, demande moi de te les envoyer car je te les passerai à moitié prix par rapport au prix que j'avais payé, la liste si ça t'intéresse : http://vivreavecuncolonmalade.blogspot.fr/2015/12/liste-de-produits-naturels-complements.html

Ca te fera toujours -50% par rapport à tes dépenses habituelles, c'est déjà ça de gagné.
Tu prends quelle homéopathie? Je vais bientôt faire un post à ce sujet.

Chez moi, l'ostéopathie fut une catastrophe. Je pense que tout est question de trouver un bon ostéopathe.

Répondre
avatar
31 décembre 2015 à 10:55

Isa, avec votre nouvel article sur l'antibiothérapie je pense aussi à mes cures de tisane "maison" : sauge, thym commun, artichaut, romarin, chardon marie, gingembre, menthe poivrée (un peu), mélisse. Et radis noir en salade.

Dans mon cas, elles améliorent un peu et c'est toujours ça de pris...

Sinon je suis en train d'essayer la mycothérapie; certains champignons ayant des propriétés très intéressantes pour booster l'immunité intestinale, associés au thym où à la sauge, ça semble prometteur au moins en terme symptômes...
Les champignons sont complètement ignorés par notre système de soin malgré des vertus extrêmement intéressantes(normal ça ne fait pas travailler les labo dominants, ça ne peut être qu'artisanal...)
Pour l'anecdote ça me fait penser à ce médecin en consultation pour ma mère; je lui parle de plantes qu'elle prend qui la soulage; il me regarde avec un air condescendant : "vous ne soignerez personne avec des plantes, je ne veux pas entendre parler de ça ..." alors que la chimio qu'il était en train de lui prescrire était à base d'if(Taxus baccata)

Crétin....

Et malheureusement il y a bien peu de non crétins chez les médecins....

Pour l'homéopathie, je ne vais pas lister là (ma mémoire n'est plus du tout efficace... (effet secondaire des problèmes intestinaux il semble) mais tout ce qui est support foie/vésicule et digestion en général. Par contre, dans mon cas ayant constaté que ça ne fonctionne que sur les fortes crises douloureuse je pense qu'il s'agit d'un effet placebo (je ne dis pas là que l'homéopathie n'a qu'un effet placébo:)) j'ai d'ailleurs le même réflexe avec le spasfon quand ça devient insupportable pour les mêmes résultats : un petit soulagement passager.L'effet de "fond", je ne le perçois pas dans mon cas.

J'ai regardé les produits que vous vendez; ça peut m’intéresser oui, faut que je fasse une liste.


Répondre
avatar
Isa
31 décembre 2015 à 17:17

Les plantes ne sont pas un business pour les labo, les médecins et les pharmacies, donc en effet ils n'en prescriront jamais. C'est la médecine malheureusement, au départ j'en étais limite "traumatisée", maintenant je me suis faite à cette raison... J'ai dorénavant appris à ne compter que sur moi-même et ne plus faire confiance à la médecine.
Ok, tiens moi au courant pour la liste alors.

Répondre
avatar
19 mai 2016 à 17:58

Salut Isa. Mais comment faire en sorte de faire revenir les bonnes bactéries dans le colon lorsqu'on a le SIBO ?

Répondre
avatar
Isa
20 mai 2016 à 16:50

Pour faire bouger les bactéries de l'intestin grêle (là où elles sont anormalement présentes) au colon (là où elles devraient être), c'est le rôle des prokinétiques. Va lire ce post à ce sujet : http://vivreavecuncolonmalade.blogspot.fr/2015/10/le-protocole-de-guerison-du-sibo-les.html

Répondre
avatar
30 octobre 2016 à 23:11

Bonjour, je suis très étonnée de ce que je découvre sur votre blog - je voudrais rectifier ce qui est dit : le candida n'est pas une bactérie, c'est un champignon qui se trouve dans les intestins mais qui peut proliférer et devenir alors embêtant- le candida peut se retrouver à la fois dans le colon et dans l'intestin grêle - on parle alors de SIFO (small intestinal fungal overgrowth - cad prolifération fongique dans l'intestin grêle) tout comme on peut avoir un SIBO qui est une prolifération anormale de bactéries dans l'intestin grêle - ces bactéries peuvent venir du colon ou bien pas, ce sont les bactéries de l'intestin grêle qui prolifèrent - dans tous les cas, cela donne pratiquement les mêmes symptômes

Répondre
avatar
Isa
1 novembre 2016 à 16:00

Bonjour Myriam, tu as raison de préciser car j'ai dû mal m'exprimer dans mon post:
1/ Le SIBO est une prolifération d'organismes bactériens dans l'intestin grêle. 2/ Le SIFO est une prolifération fongique dans l'intestin grêle.
3/ Le candida est une prolifération fongique dans le colon.
Dans ce post, je n'ai pas mentionné le SIFO, je comparais le candida et le SIBO. Par contre, en me relisant je vois en effet que j'ai employé le terme "bactéries" au lieu de "champignons" pour le candida, tu as raison de l'avoir souligné :)

Répondre
avatar
23 janvier 2017 à 09:03

Et si on a des candida dans l'intestin grêle?! C'est quoi?

Répondre
avatar
Isa
23 janvier 2017 à 18:02

Le candida albican est situé dans le côlon : ce sont des champignons.
Dans l'intestin grêle, c'est le SIBO ou le SIFO.

Répondre
avatar
Anaïs
24 janvier 2017 à 16:44

Y a t il un moyen de savoir si ce que l'on a dans l'intestin grêle est le SIBO ou le SIFO sans examen médicaux ?

Répondre
avatar
Isa
25 janvier 2017 à 19:07

Non, sans examen médical, il est impossible de savoir. Mais avec le test respiratoire pour le SIBO, oui.

Répondre
avatar
10 mai 2017 à 21:01

Bonsoir. J ai aussi tout un lot de toutes ses choses que vous decrivez. Mais comment savoir si c candida ou sibo ? Avec le test de l air comment on va savoir si c est des candida ou juste des bactéries ? Je n ai aucune douleur mais des gonflements énormes et des vertiges et sensation d être dans le brouillard après les repas. Constipation grand fatigue et dépression. Rdv naturopathe lundi.

Répondre
avatar
Isa
13 mai 2017 à 15:19

Pour savoir si SIBO : test respiratoire : 3 étapes pour savoir si votre syndrome du colon irritable est le SIBO.
Pour candida albican : test de la salive et éventuellement aussi coproculture : Etes-vous atteint par le candida albican?.

Répondre
avatar
Anonyme
28 septembre 2017 à 11:35

Bonjour Isa,
Que penses-tu de la prise d'ultralevures pour soigner le candida (sachant que j'ai aussi un sibo) ?
En te remerciant pour ta réponse,
Et félicitations pour ton bébé !
Bien cordialement
Laura

Répondre
avatar