Une hospitalisation mardi?




Je ne souhaite pas rentrer vraiment dans les détails, mais actuellement quel est mon état de santé :



Une perméabilité intestinale au dernier stade


Je mange un aliment : 3 jours plus tard j'en deviens intolérante.

Cela fait des mois que cela est ainsi, chaque jour c'est plusieurs aliments en moins que je peux manger.

Et aujourd'hui j'en suis donc au stade où plus aucun aliment ne passe.

Sincèrement, j'ai fait la panoplie de tout ce qui existe sur le marché, même essayé et acheté des aliments dont je ne connaissais même pas l'existence auparavant !

Et pour avoir TOUT essayer, je peux vous dire catégoriquement:

je suis devenue intolérante à TOUS les légumes, TOUS les fruits, TOUTES les noix, TOUS les féculents, TOUS les poissons, et TOUTES les viandes.

Tous les aliments me font méchamment réagir avec de grosses douleurs.

Rien d'autre à ajouter parce que c'est le constat et la triste vérité.

(et je ne mentionne même pas le gluten, le lactose, la caséine, le soja, les solanacées, les céréales sans gluten ou les oeufs qui eux m'envoient directement aux pompes funèbres...).


Et quand on réagit avec de la purée de carottes ou une banane bouillie, je peux vous dire que cela fait peur... et qu'on se dit que la mort n'est plus très loin...

J'ai même testé les petits pots de bébé les plus softs qui existent au monde, Blédina, BabyBio, je les ai tous testés !
Rien: même 100% purée de carottes bio BabyBio ou bien purée de carottes+purée de potiron bio BabyBio ne passent pas...



Petits pots pour bébé de 4 mois : ben non, mon système digestif ne tolère même pas du 4 mois...






Une détection de maladie auto-immune


Dernièrement, par une prise de sang d'un anti-corps particulier, on vient de me déceler très positive à cet anti-corps, qui indique que je suis atteinte d'une maladie auto-immune. 

Vous voyez donc jusqu'où peut atteindre le niveau de perméabilité intestinale : des trous dans les intestins jusqu'au niveau où tous les aliments sont vus par mon corps comme des aliments poisons, passant dans le sang et lui faisant se protéger avec une réaction d'anticorps et d'auto-immunité.

Comme m'a dit mon médecin : "votre corps attaqué par votre propre corps".









Le SIBO et le candida m'ont totalement envahi


Si par malheur je mange un aliment contenant un peu de sucre, ne serait-ce qu'1 carotte par exemple, le 1er jour je vais manger 1 carotte et je vais me sentir bien, puis le lendemain 1 carotte ne me suffira plus (ou plutôt ne suffira plus au candida et SIBO), et donc je mangerais 2 carottes... et au bout de plusieurs jours, je devrais me manger une plâtrée de carottes + 1 kilo de dates + 1 kilo de bananes + le pot de sucre à la petite cuillère.
NON NON, je n'exagère pas du tout malheureusement : je touche à la moindre goutte de sucre, quelque jour plus tard je suis en mode folle de sucre, incontrôlable, comme une alcoolique en manque d'alcool !!

Même une carotte, ou un peu de potiron, ou n'importe quel fruit va me déclencher ces pulsions : mes bactéries se nourrissent et font des bébés et en demandent à chaque fois un peu plus !!!

J'ai compris qu'on ne pouvait pas "négocier" avec ces bactéries : lorsqu'un jour, on craque un peu, le lendemain ils se sont démultipliés et demandent double voir triple ration !


Je suis dans une boucle infernale : le candida et le SIBO qui prolifèrent.
Et à côté je ne tolère aucun légume vert pour contrer ces pulsions...


Je ne vous dirai pas le nombre de kilos que j'ai pris...
J'essaie de me consoler en me disant que le jour où je n'aurai plus le SIBO et le candida, je reperdrais naturellement ce poids.

Les jours précédents, j'avais envie de tout abandonner.
De jeter l'éponge.
Mais... j'ai 32 ans !
Mais... j'ai des projets !
Mais... je ne veux pas mourir !
Mais... je veux construire une famille !
Mais... je veux vivre tout simplement !

Alors : je DOIS ME BATTRE.

J'ai demandé à me faire hospitaliser.

Et cette fois-ci le médecin m'a dit que mes douleurs dépassaient ses capacités;
et qu'elle me rappelle mardi après-midi pour qu'on voit comment faire.

Je sais que j'ai besoin de mettre mon corps en mode "total repos".
Et comment le faire sans une hospitalisation?

Une sonde à domicile? est-ce que c'est faisable?
Je n'en ai aucune idée.

Tout ce que je sais, c'est que :
  1. J'ai besoin que mon corps soit au repos total : donc alimentation faite d'acides aminés qui ne passent pas par les organes digestifs.
  2. J'aimerai que cela soit possible à domicile, car l'idée d'aller à l'hôpital me fait peur.
  3. Je n'accepterai l'hôpital seulement si j'ai préalablement bien pu faire comprendre que je ne veux aucun médicament qui me soit donné, et aucun plateau repas. Parce que si c'est pour avoir des médicaments chimiques ou des plateaux repas, j'enflammerai encore plus mes intestins avec !!! autant que je reste chez moi dans ce cas.


Qu'en pensez-vous? Ai-je raison de demander une hospitalisation?


PARTAGEZ CET ARTICLE

Auteur:

Malade depuis 4 années de colopathie fonctionnelle, SIBO, candidose, brûlures d'estomac, reflux, je m'en suis moi-même sortie. Je vous fais partager sur ce blog tous les moyens qui m'ont permis de m'en sortir.

N'oubliez pas de vous abonner à ce blog : Abonnement au blog Guérir ses Intestins, ainsi que sur mes réseaux sociaux : Ma page Facebook / Ma page Twitter / Ma page Google+ / Ma page Pinterest / Ma page Instagram

Post Précédent
Post Suivant
19 octobre 2015 à 20:19

Coucou.

Je pense que tu as tout à fait le droit de le demander et les médecins devraient être en droit d'accéder à ta demande. Je ne comprends pas comment ils ne peuvent pas y penser avec tout ce que tu as.
Même moi qui suis loin d'avoir tout ce que tu as mais qui suis en galère quand même, quand ça ne va pas trop je mange moins voire presque rien et ça va mieux.... Pour un temps bien sûr.
Et je pense que si demain on me proposait de me piquer tout les jours et du coup ne plus manger pour être tranquille je pense que je signerai.
Le problème c'est que face au médecin, tu ne peux pas connaître la solution, savoir mieux que lui....

Répondre
avatar
Anonyme
25 octobre 2015 à 17:11

As-tu essayé la L-Glutamine, très efficace en cas de perméabilité intestinale?

Répondre
avatar
Isa
25 octobre 2015 à 17:45

Oui, j'en prends depuis de longs mois. Sans grand progrès. A croire que la glutamine est importante mais ne fait pas de beaux miracles non plus.
Mais là j'ai totalement modifié mon alimentation, j'ai fait un gros travail. Et je suis en train de guérir. Enfin :)

Répondre
avatar
Anonyme
26 octobre 2015 à 20:23

Comment vas-tu Isa ? As-tu été hospitalisée ou non ? Je me fais du souci pour toi ... Je t'embrasse et te souhaite beaucoup de courage ! (même si tu nous prouves tout le temps que tu n'en manques pas ! ;-) ) - Laure.

Répondre
avatar
Isa
26 octobre 2015 à 20:32

Coucou Laure, ton message me va droit au coeur, cela me touche que l'on prenne de mes nouvelles. C'est des messages comme le tien qui me donne envie de continuer à poster sur mon blog quand l'envie n'est plus là :)
Je t'en remercie.
Nos esprits se sont rencontrés, car y a à peine 1 heure, je postais justement de mes nouvelles : http://vivreavecuncolonmalade.blogspot.fr/p/suivi-de.html

Et demain, je poste pour expliquer tout ce qui s'est passé depuis mardi, et les raisons pour lesquelles je ne suis pas allée à l’hôpital. Et ce que j'envisage pour la suite.
Bises, au plaisir de te lire.

Répondre
avatar
23 août 2017 à 22:25

Bonjour, j'ai une candidose aussi, j'ai arreter le régime car je maigris un peu trop a mon goût... 1m70pour 52kgs
J ai rdv avec un nouveau médecin que je ne connais pas, j espère qu'il sera apte à comprendre le sujet de la candidose....
Pendant ce temps la, je mange. J essaie de reprendre qlq kilos, car mes jambes et bras me font mal....
Difficile ce combat, il faut etre soutenue, j espère que vous allez bien, aussi pour les personnes qui lisent et qui sont dans ce cas là
Bonne soirée

Répondre
avatar