Je viens de saboter tous mes progrès

Hier soir, j'ai finalement saboter tous mes progrès, tout mon avancement de la semaine.

Chaque jour grâce à la diète élémentaire suivie pour le SIBO, j'allais petit à petit un peu mieux, moins de spasmes, moins d'inflammations, moins d'irritations, moins de douleurs.

Mais hier soir, j'ai finalement craqué, et tout saboté.
Le rendez-vous chez le médecin, son ordonnance de médicaments qu'elle m'a faite, tout cela m'est monté à la tête, m'a pesé lourdement sur le moral, m'a fait ressasser tout ce que m'ont fait les médecins depuis 4 ans, leurs prescriptions médicales à gogo, et mes douleurs qui ne faisaient qu'être pire avec.

Peut-être que quelqu'un de normal aurait insulté la médecin? 
Lui aurait jeté son ordonnance à la gueule?
Serait parti de son cabinet en claquant la porte et lui disant que c'était terminé l'acharnement thérapeutique que me font subir les médecins depuis 4 années?
Que je ne rentrerai plus dans ce business médicamenteux et que je l'emmerde et vais me guérir par moi-même?

Mais au lieu de cela, je n'ai rien dit, j'ai acquiescé, pris son ordonnance, lui ai dis que j'allais encore à nouveau essayer ses médicaments (qui allaient me soulager selon elle).

Et j'ai ruminé ça toute la soirée.

Revivant et revisualisant toute la montagne de médicaments chimiques, de vitamines, de plantes, d'homéopathie que j'ai acheté depuis 4 années, dépenses perdues et pour rien...

Mon appartement n'est plus un appartement mais une pharmacie à lui tout seul : mes placards sont remplis de compléments alimentaires en tout genre, de médicaments chimiques, et de plantes.
D'ailleurs si vous avez le besoin de n'importe quelle plante, complément, vitamine, pour le foie, les intestins, l'estomac, faites appel à moi, c'est certain que je l'ai dans mes placards !!

Bref, tout cela a ruminé dans ma tête, j'ai senti la colère me gagner, mais étant donné que je devais refouler cette colère et que je n'ai pas le courage de traiter ces médecins de tous les noms comme je le souhaiterai, j'ai décidé de... tenter son traitement médicamenteux. Au fond de moi, je me disais : si ça marche pas, au moins j'aurai la preuve de leur connerie.
Une idée de merde, c'est clair, mais ça me permettait (sur le moment) de refouler ma colère.

J'ai donc pris 1 seul des 3 médicaments qu'elle m'avait prescrit et 1/4 de la dose normale.

Et.... : je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit. J'ai cru que j'allais décéder. Des douleurs à tomber raide morte. Irritation dans mes intestins, encore ce matin, j'hurle de douleur. Crise de colite aiguë.

Je m'en veux d'avoir testé, d'avoir pris ce traitement.
Je savais (après 4 années d'échec) l'effet que cela me ferait.
Mais au fond de moi, j'ai une telle haine des médecins, de leur acharnement et business médicamenteux.

Comment sortir cette haine en moi?
J'avoue, je ne sais pas...




PARTAGEZ CET ARTICLE

Auteur:

Malade depuis 4 années de colopathie fonctionnelle, SIBO, candidose, brûlures d'estomac, reflux, je m'en suis moi-même sortie. Je vous fais partager sur ce blog tous les moyens qui m'ont permis de m'en sortir.

N'oubliez pas de vous abonner à ce blog : Abonnement au blog Guérir ses Intestins, ainsi que sur mes réseaux sociaux : Ma page Facebook / Ma page Twitter / Ma page Google+ / Ma page Pinterest / Ma page Instagram

Post Précédent
Post Suivant
Anonyme
26 juin 2017 à 16:02

Très touchant temoignage...meme s'il date, je me reconnais tellement dedans.
Lutter contre la médecine qui veut nous dire que tout est dans la tete, personnellement c'est lié avec mon stress, mon SII a commencé a cause d'une vague intense de stress, mais il a été amplifié par des mois de médicaments chimiques, mauvaise alimentation qui m'a détruit à petit feu.
Au final j'ai finie par ne manger que des pommes de terres et du riz, m'empirant de jours en jours sans savoir pourquoi.
Je me retrouve tellement dans tous tes posts, d'ailleurs, j'étais deja tombée sur ton blog il y a 1 an, mais vu que tous les médecins me disaient que je n'avais pas de bactérie et que tout était psychologique, je n'ai pas suivie tes instructions, et me voila aujourd'hui, sans douleurs aux intestins, mais un fatigue extreme, des douleurs articulaires, maux de tetes. Mon intestin a dit off, je ne le sens meme plus, je pourrais m'enfoncer un couteau que ca serais parreil (je n'exagère pas !), il m'a dit cette fois tu es allé trop loin.
5 ans qu'il hurle et que je ne l'écoute pas, abrutie par tout ce que les autres autour de moi disent.
Je m'en veux, je peine a remonter la pente. Surtout avec cet entourage qui ne comprends pas et me somme d'aller voir un psy, pensant que le soucis vient UNIQUEMENT de la.

Répondre
avatar
Isa
26 juin 2017 à 18:13

Il ne faut pas t'en vouloir pour les années où tu t'es laissé submergé par les erreurs, il faut dorénavant voir le présent et l'avenir et agir pour ta santé : il n'est jamais trop tard.

Répondre
avatar
Anonyme
9 octobre 2017 à 22:58

tres enrichissant
Merci nous donner l adresse des médecins aux États-Unis qui pourront intéresser des personnes qui souffre de cette pathologie.

Répondre
avatar