Un petit mot d'encouragement

On a tous des HAUTS et des BAS.

D'habitude je suis là, pleine de volonté pour battre la maladie, mais là j'ai un gros DOWN, un gros BAS.

Aussi aujourd'hui exceptionnellement -et je m'en excuse par avance- il n'y aura pas de posts pour vous aider à fighter la maladie.

Mais ce post aujourd'hui, seulement si vous le voulez bien, où vous pourrez m'écrire un petit mot :


le mot / les phrases que vous voulez et qui m'apporteraient un peu de baume au coeur.


Pour sentir que je ne suis pas seule mais qu'on est TOUS et TOUTES ensemble à se battre.

Merci à vous.




PS : et pour vous montrer que moi non plus, je ne suis pas invincible, on se bat, on se bat, et parfois on craque...

PARTAGEZ CET ARTICLE

Auteur:

Malade depuis 4 années de colopathie fonctionnelle, SIBO, candidose, brûlures d'estomac, reflux, je m'en suis moi-même sortie. Je vous fais partager sur ce blog tous les moyens qui m'ont permis de m'en sortir.

N'oubliez pas de vous abonner à ce blog : Abonnement au blog Guérir ses Intestins, ainsi que sur mes réseaux sociaux : Ma page Facebook / Ma page Twitter / Ma page Google+ / Ma page Pinterest / Ma page Instagram

Post Précédent
Post Suivant
7 septembre 2015 à 20:17

Difficile de te soutenir et t'encourager quand moi même suis restée couchée toute la journée mais ce qui me fait un peu de bien (et du coup à toi aussi) c'est que je sais que d'autres ont et vivent la même chose.
Ou alors on a tous un problème dans notre tête.... ce que beaucoup pensent autour de moi.... ;-(
Après je te dis courage et continue ce que tu fais car ayant moins de symptômes que toi je ne peux que t'encourager....

Répondre
avatar
Isa
7 septembre 2015 à 20:44

Merci beaucoup Aline pour ton petit mot.
Tu as totalement raison, savoir que je ne suis pas seule et que vous êtes avec moi, ça m'aide beaucoup. On est des frères et soeurs de maladie :)
Et non, on n'a pas de problème dans notre tête, on souffre, et on a des douleurs physiques réelles.

Répondre
avatar
Delphine
7 septembre 2015 à 21:58

Coucou,
Moi aussi je suis là et je souffre...mais je pense aussi qu'il faudrait essayer de lâcher-prise.
C'est facile à dire, je suis la première à le penser mais ce que je sais c'est que je me "bats" depuis si longtemps contre la maladie, les médecins, la famille, contre moi-même etc. alors arriver "un peu" à lâcher-prise de toute cette souffrance, ce serait formidable !!!
La recette je ne la connais pas, en plus elle peut-être propre à chacun, ça peut être la lecture, la relaxation, écouter de la musique, faire le ménage (!)...
J'ai moi-même un long chemin pour lâcher-prise de toute cette douleur.
Bisous et merci pour ton blog.

Répondre
avatar
Isa
7 septembre 2015 à 22:07

Oui, se battre mais tout en prenant de la distance avec la douleur. Je vais travailler sur ce point. Merci du conseil et du gentil mot que tu m'as écrit :)

Répondre
avatar
Delphine
7 septembre 2015 à 22:07

Oui et sur le plan pratique, arrêter vraiment (pour ma part) le lait et le gluten (plus de craquages)...ce sera déjà ça. Et tendre tranquillement vers un régime Low FODMAP, et là je vais lire tes posts sur le sujet ;)
Donc encore une fois, ton blog est très utile, continue :)

Répondre
avatar
Isa
7 septembre 2015 à 22:10

Oui, l'arrêt du gluten et lactose serait une belle première étape.
Je suis tellement heureuse de savoir que mon blog sert et aide !

Répondre
avatar
8 septembre 2015 à 09:28

Courage à toi en ce jour pénible et pourtant de courage, tu n'en manques pas ! Combien de "craquages" permettent de rebondir et combien de lassitude, parfois de désespoir, le mot est adéquat, nous remet en mode fighting... je comprends et te soutiens. J'ai commencé le Low FODMAP le 21 juillet cette année et commence enfin à souffler certains moments, mais je reste sur mes gardes, contrainte à un régime qui m'isole et me prive de nombreux plaisirs, je pense au prix du soulagement alors je m'entête. Ce sont des blogs comme les tiens qui m'aident, n'est ce pas la moindre des choses de te dire qu'on est là avec toi. Il n'y a pas de pente qu'on ne remonte pas lorsqu'on connaît la rudesse du chemin. Il y a des moments où la douleur et le doute nous obligent à ralentir. Nous gagnerons ensemble. Bien avec toi.

Répondre
avatar
8 septembre 2015 à 09:31

J'ajoute : donc low FODMAP, irrigation colonique, arrêt du lactose, des sucres (je découvre que le stevia est traficoté pfffffffff), du gluten, du petit verre de vin l'été en terrasse. Euh...... arrêt du travail aussi, frustration terrible en attendant la reprise en fin de mois. Angoisse générée par tout cela et non l'inverse ou admettons le cercle vicieux. Hypnothérapie dès demain. Que la route est longue, marchons ensemble !

Répondre
avatar
Kelly
8 septembre 2015 à 10:57

Comme tu le sais (enfin j'espère hihi) tu as tout mon soutien et je souhaite de tous mon coeur que tu réussisses à guérir, que tout ça soit derrière toi, que cela deviennent un vieux cauchemar qui ne reviendra jamais. Je resterais toujours optimiste, là où tu seras pessimiste afin que tu puisses remonter la pente qui est très dur à remonter. Pleins de courage Isa !! Sois forte !

Répondre
avatar
Isa
8 septembre 2015 à 11:48

Merci énormément pour ton petit mot. Cela me fait du bien de lire que j'écris et que mes écrits aident, ça me donne une motivation pour remonter en selles et retrouver mon énergie, ma fight attitude face à la maladie !
Oui le régime faible en FODMAPS est essentiel dans notre cas, je ne tolère aucun aliment riche en FODMAPS donc je comprends très bien ta situation : elle nous coupe du monde, mais la douleur nous coupe aussi du monde alors quitte à choisir je préfère ne pas pouvoir manger comme les autres et quitter mon lit que l'inverse.
Et oui : nous gagnerons ENSEMBLE !

Répondre
avatar
Isa
8 septembre 2015 à 11:50

Le stevia est un gros poison, oui.
Comme moi, en arrêt maladie, mais j'ai espoir de pouvoir reprendre début octobre en mi-temps.
Hypnothérapie, jamais tentée, j'ai testé beaucoup beaucoup de choses mais pas cela. Tu me diras si cela t'a aidé?

Répondre
avatar
Isa
8 septembre 2015 à 11:51

Oui miss Kelly, merci pour ton soutien. Il m'apporte TANT :)

Répondre
avatar
8 septembre 2015 à 11:56

Réponse à Isa : oui, je te tiens au courant de l'hypnothérapie + RV le 4 novembre (pris en juillet!!!) pour un travail ciblé en auriculothérapie + acupuncture. ET suppression de TOUS les Rendez-vous avec les gastroentérologues du coin, j'en ai marre d'entendre le même refrain. J'ai acheté les bouquin du Docteur Nys (qui reçoit à Paris mais que je n'ai pas essayé de consulter) : "Plus jamais mal au ventre avec le régime Fodmaps". Je tiens à disposition pour ceux qui veulent la liste des aliments recommandés + régime épargne digestive. Empathiquement avec toi et tous ceux qui sont des soldats du bide :/ !!!

Répondre
avatar
Isa
8 septembre 2015 à 12:42

Auriculothérapie, je ne connais pas non plus.
Acupuncture, par contre j'ai fait énormément de séance, mais aucun effet positif... faudra que je raconte d'ailleurs cela sur un post, j'en ai pas encore parlé.
Oui, pareil, j'ai annulé tous les rdv avec les hôpitaux, gastro, hospitalisation, opération, je ne veux plus qu'on me touche, qu'on me charcute.

Le livre que tu mentionnes, je l'ai aussi lu, et d'ailleurs j'en parlais sur ce post : http://vivreavecuncolonmalade.blogspot.fr/2015/06/la-diete-fodmap-post-pour-toutes-vos.html
Attention, c'est le meilleur livre sur les FODMAP en français, mais il comporte certaines erreurs par rapport aux listes d'aliments riches et pauvres en FODMAP.

Répondre
avatar
8 septembre 2015 à 13:00

D'accord, merci de ces précieux compléments d’informations, je vais retourner lire ton post sur les erreurs potentielles, cela me semble d'un grand intérêt, aurais-je zappé qq chose? zut !
J'avoue, par avance, douter des impacts bénéfiques de l'acupuncture, sauf peut-être pour le tabac mais j'avais déjà en effet testé sans effet magique (ce que je teste cette fois, c'est la réputation qui auréole le thérapeute, à confirmer). Je te tiens au courant pour l’hypnothérapie, c'est l'un de mes derniers espoirs. Je t'envoie un max d'énergie pour continuer le combat ! A bientôt.

Répondre
avatar
Isa
8 septembre 2015 à 13:06

Oui; je vais prendre le temps d'écrire plusieurs posts sur les FODMAPS prochainement alors à nouveau. Car c'est vraiment essentiel pour nous ce régime.

Non, faut pas que tu vois l'hypnothérapie comme ton "dernier espoir", avec le temps j'ai appris que la chute était trop violente si on concentre ses espoirs sur des soins extérieurs. Faut plus que tu le vois comme un "plus" justement : ça aide, tant mieux, ça aide pas, tant pis. Mais ne pas tout miser dessus, sinon tu vas être déçu...

Répondre
avatar