Poster lorsque l'envie me prend & la niac de s'en sortir




J'ai finalement pris ma décision : je posterai lorsque j'en aurais envie.
Et je n'écrirai rien les jours ou moments où j'ai besoin de me ressourcer seule.

Comme cela, je n'aurai que le positif; et des moments pour moi, pour déconnecter d'avec la maladie et faire mon petit bout de chemin.

Ces dernières semaines, j'ai vraiment perdu pieds.
Je crois que ce fut un tout :
  • l'intensité des douleurs
  • l'absence de résultats malgré les efforts
  • la durée de la maladie

Tout cela finit par jouer sur le moral et on décide alors de tout "péter" parce qu'on en peut plus.
Je suis humaine après tout, et des douleurs telles que j'ai -elles- ne le sont pas.
Alors parfois on craque et on fait s'écrouler tous les bons fondements que l'on avait construit par le passé.

Je n'ai pas encore trouvé la solution avec un grand S pour m'en sortir.
Mais je sais que je me remets dorénavant dans le droit chemin, et dans le mode "battante" dans lequel vous m'avez connu précédemment. Avec la niac de m'en sortir.

Une personne touchée aussi par les mêmes douleurs et le SIBO a posté une photo d'un message qu'elle a enregistré sur le portable de son mari: elle disait qu'à chaque fois qu'elle avait envie de craquer, elle demandait à son mari de lui lire ce message.

J'ai trouvé ceci une superbe idée à mettre en place !


Aussi je vous mets ci-dessous la capture d'écran du message :



La traduction en français :

Rappelez-vous ce sentiment. 
Rappelez-vous à quel point ça fait mal. 
Rappelez-vous que vous voulez dormir et ne pouvez pas parce que vous détruisez votre propre ventre avec cette douleur horrible. 
Rappelez-vous comment vous êtes si ballonné que vous ressemblez à un hippopotame enceinte de quadruplés et que vous vous sentez tout aussi sexy comme l'un d'eux. 
Rappelez-vous que même si vous avez de la pizza, ou un biscuit, ou ce que vous avez envie, l'expérience sera de courte durée et suivie par de grandes douleurs. 
Rappelez-vous que si vous avez le courage de battre cela, vous serez en mesure d'avoir de bonnes choses délicieuses à nouveau, tout en restant raisonnable. 
Rappelez-vous que votre corps est le seul corps que vous ayez. 
Rappelez-vous que vous êtes plus forts que ce que vous pensez.



Pour ma part, ce message est dorénavant copié et disponible à tout moment dans mon sac, pour être sorti en cas de moment de faiblesse.


PARTAGEZ CET ARTICLE

Auteur:

Malade depuis 4 années de colopathie fonctionnelle, SIBO, candidose, brûlures d'estomac, reflux, je m'en suis moi-même sortie. Je vous fais partager sur ce blog tous les moyens qui m'ont permis de m'en sortir.

N'oubliez pas de vous abonner à ce blog : Abonnement au blog Guérir ses Intestins, ainsi que sur mes réseaux sociaux : Ma page Facebook / Ma page Twitter / Ma page Google+ / Ma page Pinterest / Ma page Instagram

Post Précédent
Post Suivant
Kelly
25 septembre 2015 à 19:47

C'est le meilleur choix que tu puisses le faire, le blog est là pour t'aider TOI et si cela peut aider d'autres personnes et bien tant mieux, mais ne perds pas ton objectif : GUERIR !!
Je t'envoie pleiiiiiiiins de courage !!!!!! Tu as tout mon soutien !

Répondre
avatar
25 septembre 2015 à 20:06

Décidément, je suis accro à cette manière d'être, de faire, de vivre, de lutter, de résister, d'espérer, désespérer aussi car tout est possible !
Un seul corps, une seule vie.
Et vraiment, j'en suis sûre : nous sommes plus forts que ce que notre petite voix sombre nous marmonne.
Nous somme si forts que nous sommes là. Ensemble.
Avec toi ou sans toi, selon les moments nécessaires de niac et de repli pour chacun, parce que nous comprenons, partageons et vivons ces états.
En toute amitié.

Répondre
avatar
Isa
25 septembre 2015 à 22:50

C'est exactement cela ! merci :)

Répondre
avatar
Isa
25 septembre 2015 à 22:52

Eh oui, des hauts, des bas, mais on se relève toujours et me voilà à nouveau reparti vers le HAUT, et je veux y croire, vers la guérison !
Et comme tu dis, ensemble sur ce chemin sinueux, mais qui nous mènera vers la victoire.

Répondre
avatar