Le message est passé, mon corps m'a parlé : lactose FREE

Hier, j'ai finalement décidé de tenter le yaourt au lait de brebis;


  • au pire je me disais que j'aurai des brûlures d'estomac (c'est ce que j'avais à l'époque lorsque je mangeais des produits laitiers),
  • et au mieux je me disais que je pourrai enfin me dé-frustrer et avoir un dessert qui me fasse plaisir et que je puisse manger à la fin de mes repas.


Mais mon corps m'a parlé, et au nom du plaisir et de la frustration, je viens de faire une ÉNORME erreur. 
Une erreur qui me servira de leçon toute ma vie, croyez-moi.




Depuis ma dernière tentative du mois de janvier avec le gluten, et qui s'était soldée par hémorragie, incapacité à respirer, douleurs aux intestins à mourir sur place, et finalement finir l'hôpital en réanimation, je n'avais PLUS JAMAIS retouché au gluten.
Rien de mieux que d'avoir la trouille de sa vie, et la mort qui passe proche pour être à tout jamais vacciné d'en remanger à nouveau.


Eh bien, là, je peux malheureusement vous dire que j'ai la même réaction avec le yaourt de brebis qu'avec le pain : hémorragie, coups de poignards, impression que je vais mourir, difficulté à respirer, douleurs aux intestins et à l'estomac à tomber raide morte.

Pas de mot pour décrire l'horreur que je vis depuis minuit hier soir.

Mes intestins sont fou, je n'ai jamais eu aussi mal.


A 3 heures du matin, mon mari a fait venir le SAMU car je hurlais de douleur, des douleurs dans les intestins que rien ne calmait, je me mettais en boule, en position "fœtus" mais rien, la douleur était la même...
Pourtant je pensais avoir été "prudente", j'avais pris une enzyme de lactase avant de manger mon yaourt.

Mais cela ne suffit pas, car le problème n'est pas le lactose mais bien les produits laitiers et la caséine dans leur intégrité. Et les dommages sont là.


A 3 heures du matin, le SAMU venait et me faisait une piqûre d'antidouleurs.
Sérieusement c'était tellement atroce que la piqûre était plus que vitale là.




Là ce matin, après une nuit sans fermer l’œil, je me dis: "je suis encore vivante, alors soit heureuse".

Car toute la nuit, j'ai vraiment cru que j'allais en mourir, et j'ai même fait une prière intérieure : "si tu t'en sors, tu ne manges plus jamais de produits laitiers de ta vie".

Et je sais que les produits laitiers sont dorénavant dans le même panier que le gluten : au rayon des "je n'y toucherai plus jamais de ma vie".

Croyez-moi, on apprend de ses erreurs.

NE JAMAIS PRENDRE DU LAIT !!! C'est du poison, au même titre que le gluten.

LACTOSE
CASÉINE
GLUTEN
Poisons à jamais rayer de ma vie



Vaccinée à tout jamais.

Maintenant, il faut que je prie pour que je ne finisse pas à l'hôpital d'ici ce soir...


PS : j'espère que mon expérience vous fera réfléchir sur le lactose/caséine et le gluten, pour que vous ne fassiez pas les mêmes erreurs que moi et réalisiez les énormes dommages de ces molécules poison.









PARTAGEZ CET ARTICLE

Auteur:

Malade depuis 4 années de colopathie fonctionnelle, SIBO, candidose, brûlures d'estomac, reflux, je m'en suis moi-même sortie. Je vous fais partager sur ce blog tous les moyens qui m'ont permis de m'en sortir.

N'oubliez pas de vous abonner à ce blog : Abonnement au blog Guérir ses Intestins, ainsi que sur mes réseaux sociaux : Ma page Facebook / Ma page Twitter / Ma page Google+ / Ma page Pinterest / Ma page Instagram

Post Précédent
Post Suivant
8 juillet 2015 à 07:33

Désolée de ne pas être intervenue avant car moi qui suis bien moins atteinte que toi le lait est banni alors pour toi.... C'est horrible ce que tu vis. Tu as vraiment un courage exceptionnel.
Effectivement, je pense (mais je ne suis pas médecin) qu'il faudrait que tout ton système digestif soit au repos pour se cicatriser. Mais comment faire car il faut bien se nourrir.... Quand j'étais au plus mal je ne mangeais quasi plus juste un petit truc de temps en temps histoire de caler mon estomac mais c'était tout. Après malheureusement on perd beaucoup de poids.... Je te suis au jour le jour et j'espère que tu vas trouver une solution. C'est désolant de ne pas pouvoir aider.... :-(

Répondre
avatar
10 juillet 2015 à 09:30

Tu as banni le gluten et le lactose?
Oui, il faut qu'il soit au repos, ou en tout cas se nourrir mais sans continuer à l'intoxiquer. Manger des choses qui n'enflamme pas plus la braise déjà allumée !

Répondre
avatar
10 juillet 2015 à 21:41

Le gluten pas complètement mais de plus en plus je prends des produits sans.
Le lait oui, banni.

Répondre
avatar
11 juillet 2015 à 15:44

Tu devrais essayer de tester 3 semaines sans aucun gluten;
gluten et lactose sont vraiment des gros poisons.
Et c'est en arrêtant qu'on s'en rend compte.

Répondre
avatar
8 novembre 2015 à 01:13

Ça fait parti des choses que j'ai eu le plus de mal à arrêter! Le bon pain, et les bon fromages me manquent atrocement, les pâtes j'ai jamais vraiment aimé même si j'ai du en bouffer une tonne étant étudiant, mais bon si ça peut aider à aller mieux? La santé avant tout.. Pour en revenir au produit en lactose, le problème n'est pas seulement le lactose qui est le sucre complexe du lait, il faut aussi beaucoup de protéases pour digérer les protéines de lait. C'est pour ça que dans mon cas quand la frustration est trop forte, je mange un petit bout de fromage (comté, roquefort ou Beaufort) à la fin de mon repas avec mes enzymes digestives ce qui me permet d'éviter des ballonnements de l'espace, même si j'avais remarqué que les fromages passaient quand même beaucoup mieux avant que je découvre les enzymes digestives que le yaourt! Quand j'essayais le yaourt, en me disant uuummh des probiotiques ça devrait me faire du bien, que nenni, ballonnements et douleurs insoutenables pendant 3 jour au moins, je vous raconte pas quand j'étais en frustration de l'extrême chez mes grands parents, avec de la glace à gogo, pain, il m'a fallu au moins 3 semaines pour arriver à m'en remettre..( lesson learned the hard way) Faut arrêter de se poser la question, Ces produits là même si on les adorent.. ils ne sont pas forcément fait pour nous, si on perd l'aptitude à digérer les produits laitiers, c'est peut être un signe que notre corps n'en a plus besoin? C'est comme ça que j'essayes de le prendre, et ça passe mieux. Je suis sur que y a des gens dans certains pays qui n'ont jamais mangé de produits laitiers de leurs vies, et pourtant ils s'en portent très bien. Même avant que j'ai cette merde, je digérais vraiment pas bien les produits laitiers, mais comme mon corps était encore apte à prendre des coups, il encaissait à chaque fois et essayait de me faire le moins souffrir j'imagine, maintenant il a perdu cette aptitude à fonctionner optimalement, et j'espère sincèrement que j'arriverais à sortir de cette affection qui a bouleversé ma vie lol, à 22 ans j'avais plein de projets, et ben maintenant je ne penses qu'à mon ventre, et j'ai beaucoup plus de mal à réussir mes études, mes heures de sommeil ont grandement diminuées, alors ensuite quand mes parents me parlent de vie active etc... Je me demande comment je vais faire pour avancer dans la vie ! Et je souhaite du courage à tout le monde pour traverser cette épreuve, et envie les gens qui ont réussit à guérir :) - Lois -

Répondre
avatar
Isa
8 novembre 2015 à 10:02

Si tu lis mes posts dans le passé, tu verras que moi aussi j'ai eu un mal atroce de me séparer du lactose, gluten. Parce qu'on est encré dans des habitudes alimentaires depuis sa naissance et que c'est dur de dire "adieu" au pain, yaourts, et tout ce qui est préparé et du supermarché.
Mais pour moi, il n'y a pas de guérison avec lactose, caséine, gluten, et même soja, et bien d'autres encore.

Tu sais, je ne veux pas te saper le moral mais ce que tu fais avec ton fromage et tes enzymes digestives, c'est juste cacher le mal que tu fais à ton corps : tu l'irrites, l'enflammes, mais les enzymes digestives te permettent d'en cacher le plus possible le mal et symptômes... Finalement, pas mieux que si tu m'annonçais prendre un IPP pour contrer les brûlures d'estomac causées par les produits laitiers lorsque tu en ingères..

Répondre
avatar
9 novembre 2015 à 08:45

Tu as surement raison, après, le fait de digérer totalement ce que tu manges, décomposer totalement les nutriments, protéines, les sucres des aliments avant qu'ils n'atteignent l'intestin grêle et ici la caséine ou le lactose, empêche je penses une réaction inflammatoire et empêche en soit d'irriter l'intestin, vu qu'auparavant je ne pouvais tout simplement pas digérer les produits laitiers et là boom réaction du corps. Parce que le rôle du petit intestin n'est pas seulement d’absorber les nutriments,vitamines etc.. il digère aussi les particules qui ne l'ont pas été dans l'estomac si ce dernier n'a pas rempli son rôle, or si on a plus d'enzymes digestives, ces particules pro-inflammatoire seront digérées avant même d'atteindre la muqueuse intestinale, enfin c'est mon point de vue, et c'est peut être faux j'en conviens, je suis pas gastro. C'est certainement pas la bonne méthode pour guérir de ce truc là, ça c'est une évidence lol.

Répondre
avatar
9 novembre 2015 à 08:45

Mais comme tu le sais, cette très longue journée dont nous faisons l'expérience, est parfois difficile à avaler. Et changer mes habitudes surtout à mon âge, c'est vraiment vraiment vraiment pas évidemment, surtout que je suis suivit par personne, et les questions ou les réflexions posées de mes amis ou des mes proches sont souvent maladroites : " c'est bon un morceau de fromage, de kiri, ou un peu de pain ça te feras pas de mal " et toi ta juste envie de dire, putain mais avec tous ce que j'ai vécu, et que je vis encore, je vous ai expliqué le pourquoi du comment, les gens persistent dans leurs convictions, et n'arrivent même pas à concevoir ce qu'on ressent, et c'est normal, et parce que tu essaye de pas leur montrer que tu souffres, ils croient que ça y ait c'est passé comme une gastro, ou une petite indigestion. Changer radicalement de mode alimentaire est vraiment pas si facile, surtout les régimes pauvres en glucides spécifiques, si je dis à mes parents que je mangerais plus de riz blanc, des pommes de terre ou des patates douces pendant 1 ans ou plus, ils vont vraiment sortir les gros yeux et vont me dire d'aller voir un médecin. Putain si on m'avait dit à l'école ou à la télé qu'on pouvait être atteint de cette merde, j'aurais jamais cru que ça me serait arrivé. Je savais même pas que ça existait lol.. Et pourtant ça touche énormément de personnes, et toujours pas de réel traitement efficace ou de réponses viables? La médecine arrive à guérir le cancer, mais pas un pauvre colon? C'est du grand délire. Et ça m'étonnerai absolument pas que ce soit un coup des pharmaceutiques, c'est beaucoup plus rentable de filer à quelqu'un du spasfon, des antidépresseurs et compagnie à quelqu'un toute sa vie, que de lui filer un traitement qui la guérirait en une semaine. Les médecins, gastro, sont tenus en laisse, et sont enfermées dans une bulle d'ignorance. J'ai la haine, et souvent je crois même plus en une guérison possible, je doute fortement. Quand je vois ces personnes qui ont soit disant guérit de ce truc, mais qui te font payer des consultations de fou, au lieu de t'aider bénévolement, je me dis que ce monde est totalement foutu. Qu'est ce que j'envie ces commentaires des personnes qui ont réussit, ça me donne de l'espoir et en même temps je me dis que c'est trop beau pour être vrai lol.. C'est dur d'avancer avec ce machin là, ça vous change totalement, tout votre mode de vie, vos convictions .. Est ce que c'est mieux d'écouter quelqu'un qui te dit bon tu vas vivre avec ça toute ta vie, va falloir trouver des moyens pour que ça te fasse chier le moins possible ou bien la personne qui dit j'ai guérit, j'ai connu ce que vous avez vécu, j'ai réussit et vous pouvez vous aussi, mais dont on peut pas vérifier le fondement et la véracité? Je suis fatigué d'être fatigué, et j'ai peur de manger sans enzymes digestives car ça a été le seul truc qui m'a apporté un réel soulagement, après est ce que c'est une solution à long terme j'en sais rien moi même, j'ai juste peur de re souffrir comme j'ai pu l'être, sans dormir pendant une semaine, se demander si on va réussir à aller aux toilettes alors qu'on sait très bien que ce sera pas le cas, à pleurer comme une gamine toutes les heures, à voir mes proches être totalement démunis, à leur dire que si un jour je rentrais pas à la maison ça servirait à rien de me chercher, et qu' abandonner reste parfois la seule chose qu'on peut contrôler, et avec cette affection, arriver à contrôler les choses relèvent parfois du miracle.

Répondre
avatar
Isa
9 novembre 2015 à 09:32

Tout à fait d'accord pour la digestion : quiconque a le SIBO a en parallèle un problème de vidange gastrique. Et c'est justement cette gastroparésie qui continue d'alimenter le SIBO (le serpent qui se mort la queue en quelque sorte). Donc accélérer cette vidange permet une digestion adéquate, moins de fermentation et donc moins de bactéries propices à s'alimenter de ta propre nourriture ingérée et moins de bébé SIBO qu'ils nous feront.
Néanmoins, lorsque tu manges ton fromage (pour reprendre ton exemple du met riche en produits laitiers que tu aimes particulièrement), tu entretiens ta perméabilité intestinale, SIBO ou pas SIBO, enzymes digestives ou pas enzymes digestives.
Après Rome ne s'est pas construite en 1 journée et c'est un chemin à travers la brousse qu'il faut se faire, et le jour où tu auras assimilé ces informations, tu comprendras qu'avec du fromage la guérison sera bien bien compliquée, voir impossible...

Répondre
avatar
Isa
9 novembre 2015 à 09:41

Je comprends ta haine, ta colère et tout le reste.
Alors déjà on va se faire un deal : je vais guérir et via ce blog tu auras la preuve qu'on peut en guérir !
Et je ne ferai rien payer du tout, lol !
Plus sérieusement, je suis en train d'aller mieux, j'avance pas à pas et chaque jour je vais de mieux en mieux; et tu as vu et lu toi-même d'où je partais ! Donc un grand OUI : la guérison est possible et NON tu n'auras pas à "faire avec" toute ta vie.
Pour le régime sans glucides spécifiques, je te prépare un post dessus très prochainemement, car je l'ai moi-même essayé sur moi, et finalement je ne le conseille pas sous sa forme connue. Je t'expliquerai en détail, mais tu pourras manger des patates douces (moi même j'en mange et j'avance avec parfaitement !). Par contre riz, etc, tu oublies, mais je t'expliquerai en détail.

Pour les enzymes digestives, tu ne les arrêtes absolument pas ! et c'est super que tu aies trouvé quelque chose qui te soulage un peu.

Pour les autres personnes, tu t'en fous, j'ai longtemps pris acte des commentaires, mais par exemple lorsque je mangeais du gluten et finissais à l'hôpital et que les gens te disent "alors le médecin t'a donné un médicament pour que tu puisses manger du gluten, parce que sans pain je ne sais pas comment tu fais"... comment dire ! l'ignorance des gens? la bêtise humaine? qualifie ça comme tu le veux, mais tant que tu ne feras pas abstraction des médecins, abstraction des commentaires des autres (qui ne peuvent comprendre : toi-même avant de vivre le trou noir dans lequel on est, tu aurais compris tout ce que l'on vit? non !), tu n'avanceras pas tranquillement et tu le vivras très mal.

Répondre
avatar