Colon irrité : COMMENT et QUOI manger pour ne plus avoir mal?

Hier midi après mon repas du déjeuner, j’ai eu une crise de colite aiguë : une crise de celle qui te cloue au lit après pour toute la journée, avec des allers-retours aux toilettes à hurler de douleurs et en perdre ces tripes (avec au pire avec saignements et hémorragies comme j’ai pu connaître hier...).

Aussi ce matin, après ma journée douloureuse d’hier et ma nuit d’insomnie (encore très mal ce matin !!), je me suis dit que mon prochain post sur le blog allait être consacré au :

Comment et quoi manger pour ne plus avoir mal
Comment et quoi manger pour éviter spasmes et crise de colite
Comment et quoi manger pour ne pas irriter nos intestins plus qui ne le sont déjà

Alors, je vous ai préparé un super mode d’emploi, fruit de mes recherches et expériences depuis 2 ans maintenant.

J’espère que ce mode d’emploi vous sera utile au quotidien, et limitera au maximum les crises de colite futures :



MODE D’EMPLOI DU COMMENT et QUOI MANGER POUR NE PLUS AVOIR MAL AUX INTESTINS







REGLE NUMERO 1 : Pas d’aliment allergène


    
---> Respect scrupuleux de ces intolérances alimentaires.

Concrètement, ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu’en arrêtant la consommation de ces aliments, on cesse d’alimenter le problème.

C’est vraiment la règle numéro 1, car en cas de non-respect de ces intolérances, à travers votre alimentation vous allez continuer à nourrir votre inflammation, donc autant dire que vous êtes mal barré !!





REGLE NUMERO 2 : Pas d’aliment irritant


      
---> Pas de fibres insolubles.

Que sont les fibres insolubles ?


Les fibres se divisent en deux familles : les solubles qui se dispersent facilement dans l'eau pour former des gels et les insolubles qui, au contraire, se dispersent difficilement dans l'eau.


Pourquoi éliminer les fibres insolubles ?


Car ce sont des sources de fibres qui irritent les muqueuses lors de leur passage dans les intestins.
Or, dans le cas où l’on a à la base les intestins enflammés, c’est comme mettre au soleil un brûlé vif au 5ème degré !!


Alors pour vous ce sera :


  • fruits et légumes toujours cuits (oubliez tout ce qui est cru !)
  • fruits et légumes toujours pelés et épépinés (c’est dans la peau que se trouve la majorité des fibres insolubles, quant aux pépins ce sont des irritants notoires pour nos muqueuses intestinales et stomacales)
  • pas de noix (ou alors moulues)
  • pas de céréales - même sans gluten (ou alors en très petite quantité et toujours en fin de repas, après avoir tapissé et protégé vos muqueuses par d’autres aliments non irritants avant)
  • pas de farine complet
  • éviter les légumes riches en fibres insolubles : épinards, céleri, pois, etc.






REGLE NUMERO 3 : Pas d’aliment gazogène



---> Pas d’aliment riche en FODMAP.



Que sont les FODMAP ?


FODMAP est un acronyme qui signifie :
 « Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols »

Autrement dit, en français : « oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles par la flore intestinale ». 


Pourquoi éliminer les FODMAP ?


Les FODMAP ne sont pas du tout ou seulement partiellement digérées et absorbés au niveau de l’intestin. Une certaine quantité transite donc jusqu’au côlon. Là, les sucres entraîneraient une distension du gros intestin et la production de gaz (fermentation des sucres par la flore intestinale).
Ce qui induit spasmes et colites dans un colon irrité.

Sachez que les pires aliments gazogènes sont les légumineuses (lentilles, haricots, fèves, pois, soja), les crucifères (choux, chou-fleur, brocolis, navet), les châtaignes/marrons et l’ail/l’oignon.


Pour télécharger la liste complète de tous les aliments pauvres en FODMAP, avec les quantités maximales indiquées pour chaque aliment, c'est ici : Liste complète et entière des aliments pauvres en FODMAP (pdf à télécharger).






REGLE NUMERO 4 : Pas d’aliment pro-inflammatoire



---> Pas d’aliment pro-inflammatoire.

Je vous renvoie pour cela à ma liste sur le post suivant (cliquez dessus) : Les aliments très inflammatoires







REGLE NUMERO 5 : Pas d’aliment perturbateur de la zonuline ou riche en lectines




Lorsqu’on souffre de colite inflammatoire, on souffre malheureusement aussi de perméabilité intestinale :

---> Pas d’aliment perturbateur de la zonuline ou riche en lectines.

Ce sont des molécules qui augmentent la perméabilité intestinale, source d’accroissement de nos problèmes donc.









REGLE NUMERO 6 : Pas d’aliment source de brûlures d'estomac




Si vous avez la « chance » comme moi (je plaisante bien sûr) d’avoir une maladie de l’estomac en même temps que celle des intestins (Brûlures d’estomac, reflux gastro œsophagien) :

---> Pas d’aliment provoquant des brûlures de l’estomac.









REGLE NUMERO 7 : Préparation des aliments



A faire :

  • Peler et épépiner les fruits et légumes et attendre qu’ils soient bien mûrs.
  • Cuire les légumes jusqu’à ce qu’on puisse les écraser facilement avec une fourchette.
  • Privilégiez la cuisson à la vapeur si possible (ou faites comme moi : une casserole avec un couvercle par-dessus pour faire cocotte).
  • Bien mâcher les aliments.

A ne pas faire :

  • Préparer les aliments avec des épices, de la friture, des sauces grasses (les épices irritent et les matières grasses stimulent trop fortement les mouvements gastro-coliques de l'intestin)

Ah, oui, une dernière règle qui pourra vous aider : ne mangez jamais froid vos aliments. Chez moi, c’est radical, les aliments froids me déclenchent des spasmes intestinaux. Donc si vous devez manger une compote par exemple, sortez là à l’avance de votre réfrigérateur pour qu’elle soit à température ambiante au moment de votre repas. Et adieu la crème glacée bien entendue…





 ***********



Voilà, j’en ai terminé avec le mode d’emploi du comment et quoi manger pour ne plus souffrir des intestins (et de l’estomac) après chaque repas.
Peut-être que le respect de ces règles peut vous paraître au premier abord compliqué, mais si je vous dis que c'est le seul moyen pour ne plus souffrir et retrouver une vie sans douleur?

Je ne vous cache pas qu’au début, malgré le fait que vous respecterez à la lettre ce mode d’emploi, vous aurez encore des crises de douleurs et colites. Mais au fil du temps et des mois, ces crises et douleurs diminueront pour ne devenir plus qu’un mauvais souvenir. 

Alors on s’accroche et on tient bon, et on prend soin de ces intestins.



 ***********


Nota bene : je vous ai donc fait le plan complet du « comment manger » avec la liste de mes prochains posts qui viendront alimenter donc chacune de ces parties pour les détailler (posts que je vais créer au fil des prochains jours et semaines, alors venez régulièrement consulter le blog pour ne pas les manquer ! ou bien inscrivez votre email pour recevoir un mail lors de mes mises à jour).

En tout cas, si vous avez des questions ou des remarques ou suggestions à me faire notifier, la parole est à vous !!

Et d’ailleurs, peut-être que vous aussi avez noté des règles supplémentaires qui soulagent vos douleurs au moment des repas ? Si oui, faites m’en part ! Qu’on s’échange nos bonnes informations !


Et dites-moi si ce mode d’emploi vous est ou sera utile, cela me fera plaisir.

PARTAGEZ CET ARTICLE

Auteur:

Malade depuis 4 années de colopathie fonctionnelle, SIBO, candidose, brûlures d'estomac, reflux, je m'en suis moi-même sortie. Je vous fais partager sur ce blog tous les moyens qui m'ont permis de m'en sortir.

N'oubliez pas de vous abonner à ce blog : Abonnement au blog Guérir ses Intestins, ainsi que sur mes réseaux sociaux : Ma page Facebook / Ma page Twitter / Ma page Google+ / Ma page Pinterest / Ma page Instagram

Post Précédent
Post Suivant
19 mai 2016 à 19:16

Isa,

Je viens de regarder ta liste des aliments très inflammatoires . (TOP 10).Aurais-tu fait une liste des médicaments très inflammatoires (antibiotiques, contraceptifs oraux, IPP, ibuprofen etc.)? Ce serait bien d'en faire une...si tu ne l'as pas déjà fait.... Ce qui ne m'étonnerait pas !
Bonne soirée.

Répondre
avatar
Isa
20 mai 2016 à 18:29

Non, je n'ai pas fait la liste des médicaments inflammatoires, car au final ils le sont tous : plus ou moins selon le médicament, mais tous au final le sont sur le long terme. Les pires étant bien évidemment pilule, contraceptif, hormones, IPP, antidépresseurs, antibiotiques et anti-inflammatoires.

Répondre
avatar